Un carrefour de l’insertion pour favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap

Le conseil départemental du Territoire de Belfort, des services de l’État et l’association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH) ont organisé ce jeudi 13 juin le carrefour emploi-insertion, visant à mobiliser autour de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap ou éloignées de l’emploi.

« Pour les pouvoirs publics, la question de l’inclusion des personnes handicapées et des personnes éloignées de l’emploi dans notre société est un enjeu social majeur », annonce le dossier de presse du conseil départemental du Territoire de Belfort. Pour répondre à cet enjeu, une démarche expérimentale a été mise en place dans le département : Territoire 100 % inclusif.

Le Carrefour emploi-inclusion, organisé ce jeudi 13 juin à l’AtraXion, s’inscrivait dans cette démarche, dont l’objectif est de « mobiliser les entreprises, les acteurs de l’emploi et du handicap ». 60 professionnels étaient présents et 40 entreprises avaient un stand. Près de 125 personnes handicapées ont participé à l’événement. Cette initiative répond à l’axe 3 des cinq priorités ciblées par la démarche (lire ci-contre) : accéder à un emploi et travailler comme les autres.

Les 5 axes de Territoire 100 % inclusif

  • Axe 1 : accéder à ses droits plus facilement
  • Axe 2 : être accueilli et soutenu dans son parcours, de la crèche à l’université
  • Axe 3 : accéder à un emploi et travailler comme les autres
  • Axe 4 : vivre chez soi et se maintenir en bonne santé
  • Axe 5 : être acteur dans la cité 

Démarche multi-acteurs

L’évènement s’adresse à deux publics : les demandeurs d’emploi en situation de handicap et les personnes en difficulté d’insertion d’une part ; les employeurs souhaitant développer leur politique d’inclusion d’autre part. Ce retour vers l’emploi se déroule en trois étapes : le diagnostic, la participation au carrefour emploi-inclusion et la mobilisation des dispositifs permettant de proposer une formation adaptée aux besoins des personnes. « L’événement doit permettre d’établir des rencontres entre les personnes qui souhaitent travailler, se former et les acteurs économiques et de la formation », résume le Département. L’événement a notamment accueilli Virginie Delalande, sourde de naissance, avocate et fondatrice du Handicapower. « Son expérience de vie témoigne de l’impératif de changer notre regard sur le handicap », insiste le dossier de presse.

« La démarche Territoire 100 % Inclusif vise à améliorer la participation et la coordination de tous les acteurs engagés dans le parcours de vie d’une personne handicapée », détaille le Département. Elle associe donc écoles, entreprises ou lieux de loisirs avec l’idée de proposer « des projets et des idées innovantes facilitant l’insertion sociétale des personnes en situation de handicap ». L’expérimentation dans laquelle s’inscrit le Département vise à tester des projets, pour éventuellement les déployer à l’échelle du pays.