Un appel d’urgence de don de sang lancé par l’établissement français du sang

Don de sang, à la maison du don de Belfort.

L’établissement français du sang (EFS) lance un appel d’urgence à la mobilisation. Les réserves de sang sont trop basses sur tout le territoire français et notamment en Bourgogne-Franche-Comté

Éva Chibane

L’établissement français du sang (EFS) lance un appel d’urgence à la mobilisation. Les réserves de sang sont trop basses sur tout le territoire français et notamment en Bourgogne-Franche-Comté

Les jours fériés du mois de mai, le retour du beau temps ou le déconfinement ont causé une baisse importante des réserves de sang. Aujourd’hui, l’établissement français du sang (EFS) dispose de moins de 85 000 poches de sang. La situation est très fragile. Les groupes sanguins O et B sont particulièrement recherchés.

Un appel massif

Les citoyennes et citoyens sont appelés à se mobiliser massivement, dès qu’ils le pourront, pour permettre à l’EFS de fournir aux établissements de santé les produits sanguins nécessaires pour soigner les patients. Sur l’ensemble des réseaux sociaux, l’EFS lances des appels d’urgence.

Dans la région Bourgogne-Franche-Comté, une soixantaine de collectes mobiles sont organisées jusqu’à 12 juin. Il y a 7 maisons du don, qui accueillent les donneurs quotidiennement. Pour éviter le temps d’attente et mieux gérer la prise en charge des donneurs, il faut prendre rendez-vous sur https://mon-rdv-dondesang.efs.sante.fr/collecte/liste?q=1&region=1 ou via l’application Don de sang.

Toutes les mesures de précaution sont mises en œuvre sur les collectes de sang pour éviter les risques de transmission du virus avec le port du masque obligatoire pour tous, accompagné de mesures de distanciations et d’hygiène renforcées. Les personnes ayant présenté des symptômes de covid doivent attendre 14 jours après disparition des symptômes pour donner leur sang. Il est possible de donner son sang après une injection de vaccin contre la Covid-19, sans aucun délai d’ajournement à respecter.

Ceci vous intéressera aussi
Covid 19: l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté reste sur ses gardes

« L'épidémie n'est pas dernière nous », estime l'agence régionale de santé. L'ARS souligne également de fortes disparités dans la région et Lire l'article

Régionales : le RN battu de justesse en Bourgogne-Franche-Comté, selon un sondage

La liste RN arriverait en tête des intentions de vote au premier tour des élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté mais serait Lire l'article

Bourgogne-Franche-Comté: face au RN menaçant, la quête fébrile d’une parade
La gauche veut avancer unie pour les élections départementales du Territoire de Belfort.

Un vent de confiance souffle sur le RN en Bourgogne-Franche-Comté. Mais la présidente sortante espère renouveler le scénario de 2015 Lire l'article

Covid 19: l’épidémie recule nettement en Bourgogne-Franche-Comté
vaccination covid-19 Phare avril 2021 (TQ) 16

Habituellement d'un optimisme prudent l'ARS de Bourgogne-Franche-Comté salue dans son bulletin de ce vendredi 11 juin une « franche amélioration ». Elle Lire l'article

Défilement vers le haut