Stellantis : « La dernière ligne droite de Sochaux 2022 » [vidéos]

Dans un an, Sochaux 2022 sera une réalité. Les travaux entament la dernière étape, six mois avant le passage de la première voiture sur la ligne.

Dans un an, Sochaux 2022 sera une réalité. Les travaux entament la dernière étape, six mois avant le passage de la première voiture sur la ligne. Reportage au coeur du futur industriel du site historique de Sochaux.

La date du 13 décembre 2021 est cochée sur tous les calendriers de l’usine Stellantis de Sochaux. La première voiture passera sur les installations de la toute nouvelle ligne de production de l’usine, dont le projet de transformation porte le nom de Sochaux 2022.

Avant la fin du mois d’août, toutes les installations seront montées dans ce bâtiment de 120 000 m2 qui va regrouper logistique et montage et accueillir la fameuse chaîne de production (voir vidéo ci-dessous). À l’automne, les essais seront menés avec les fournisseurs. Et en décembre, les premiers essais de montage seront opérés. Le premier véhicule vendable sera produit fin janvier et la première équipe totalement en production sera installée fin février. Au printemps, les deux autres équipes y passeront progressivement. Objectif : à l’été 2022, l’actuel montage sera totalement mis à l’arrêt. « C’est la dernière ligne droite », relève Christian Teixera, responsable du projet Sochaux 2022.

Moins d’empreinte au sol

L’usine de Sochaux a été construite en 1912. Les Peugeot quittaient alors la vallée du Gland pour s’installer sur des terrains plats et libres, moins onéreux, répondant mieux aux évolutions de l’industrie. Les premières chaines de production faisaient leur apparition. Depuis, l’usine a évolué. S’est transformée. Ce siècle d’histoires industrielles à Sochaux n’est pas neutre dans la production d’aujourd’hui. Les flux sont « subis », explique Christian Teixera. Ils ne sont pas optimisés. Encore moins logiques. Avec Sochaux 2022, on va faire « table rase » de cette organisation prévient-il. On cherche une production plus efficace et plus efficiente. Surtout, l’ambition est de construire le site le plus efficient, mondialement, de la gamme des SUV-C (3008 et 5008).

Pour autant, on ne détruit pas tout et on ne construit pas que du neuf. Le nouveau montage et la logistique s’installent dans un bâtiment qui mesure 600 mètres de long, déjà existant, en témoignent les charpentes métalliques et les verrières classiques de l’imaginaire populaire des anciennes usines. « Toutes les voitures que l’on voit dans les albums de famille ont été fabriquées dans ce bâtiment », image Jean-Charles Lefebvre, responsable de la communication du site ; 20 millions de véhicules ont vu le jour à Sochaux. Des 201. Des 403. Des 405. Des 308. Des 3008. En 1978, près de 40 000 personnes travaillaient à Sochaux. Aujourd’hui, on avoisine les 7 000 salariés.

FO interpelle sur le social

Le syndicat Force ouvrière, « s’interroge sur l’aspect social de ce projet », écrit-il dans un communiqué de presse. « Accessibilité́, flux de circulation extérieur, maintien dans l’emploi du personnel RQTH, local de restauration et de repos, open-space, bureaux, installations sanitaires, circulation à l’intérieur des bâtiments… Il y a encore beaucoup de sujets sociaux à mettre sur la table ! » énumère le syndicat. Il s’interroge aussi sur le plan de reconversion et de formation aux nouveaux métiers impliqués par ce projet. « Avec la réduction des surfaces et des bâtiments, l’optimisation des flux, cela permettra de diminuer les frais fixes : des économies faites ailleurs que sur le dos des salariés qui devront être mises à profit pour améliorer les conditions de travail », propose finalement le syndicat.

Première conséquence de cette transformation, le compactage de l’usine. Son empreinte au sol est divisée par deux, libérant ainsi 50 ha de terrain. On aura une seule ligne de production et les activités de logistique, montage et qualité seront regroupées dans un seul bâtiment alors que le montage d’aujourd’hui est réparti dans cinq bâtiments. Une donnée illustre parfaitement cette nouvelle gestion des flux. Demain, une pièce ne parcourra que 300 mètres entre son arrivée sur le site et sa consommation, contre 1 km aujourd’hui. Des gains vertigineux qui se traduisent concrètement dans la production. Demain, on ne produira pas à un rythme plus rapide à Sochaux ; la cadence de 60 voitures à l’heure est conservée. Par contre, l’optimisation du flux permet de fabriquer une voiture en 3 heures et 50 minutes contre 6 heures aujourd’hui.

200 millions d’euros

Dans la nouvelle usine, le flux doit aussi permettre de limiter le piétinement des opérateurs du montage et d’améliorer l’ergonomie des opérations assure Christophe Montavon, le directeur du site. Les voitures seront déplacés, au cours du montage, soit sur un skillet – une plateforme de 30 m2 qui embarque le véhicule et les pièces que devront installer les opérateurs – soit par une balancelle suspendue à un rail, dont la hauteur varie en fonction de l’opération ; cet équipement se nomme HEMS. Sur la ligne de montage, les véhicules seront déplacés grâce à des petits moteurs électriques, réduisant drastiquement les nuisances sonores. L’automatisation sera renforcée, mais particulièrement dans la partie logistique du flux (lire par ailleurs).

Pas de 3008, ni de 5008 vendredi

Deux nouvelles séances de travail sont annulées, ce vendredi 23 juillet, à l’usine Stellantis de Sochaux, sur la ligne de production des 3008 et 5008 (système 2). Des annulations consécutives à la crise des micro-conducteurs. La ligne de production de la 308 travaille normalement. Ensuite, les équipes sont en vacances, dès le 22 juillet après la séance pour le système 2. La reprise des opérateurs de production est programmée le 17 août. Pendant cette période, le chantier de Sochaux 2022 continue.

Un système de kit des pièces nécessaires à la fabrication du modèle accompagne le véhicule dès le début des opérations, en installant à ses côtés les pièces nécessaires à son montage. Ainsi, l’opérateur fait moins de déplacements pour disposer des pièces et les installer. Le kit a été, pour sa part, préparé par un opérateur, guidé par un système numérique, composé notamment de repères lumineux indiquant quelles pièces choisir.

Ce nouveau flux permettra de fabriquer six silhouettes de véhicules différents. 400 000 véhicules pourront être produits chaque année.

Le coût d’investissement de Sochaux 2022, qui engage la pérennité du site pour les 50 prochaines années estime Carlos Tavares, le président-directeur général de Stellantis, ne doit pas dépasser 200 millions d’euros.

L’automatisation renforcée

Il n’y aura pas plus de robots ou de cobots sur la chaine de montage de la nouvelle ligne de production. Par contre, à la logistique, il y aura plus d’automatisation. Au bout du bâtiment de montage sera installé un Transtocker, de 25 mètres de hauteur. C’est un magasin automatisé qui donne un accès immédiat à 800 références de pièces différentes, capables de stocker 2 500 palettes ; une palette peut entrer ou sortir toutes les 18 secondes. Il sort de terre en septembre et sera opérationnel à l’été prochain. « C’est une première dans l’industrie automobile, en Europe », informe Xavier Vanneufville, responsable de la logistique Sochaux 2022. On aura une meilleure visibilité sur les pièces disponibles, et surtout immédiatement. Des moyens automatisés de transport (AGV), en bord de ligne, qui existent déjà, seront renforcés au montage. 250 AVG seront présents, ainsi que 120 Butlers, une nouveauté. Ce sont de petits robots automatisés, capable de soulever une tonne (vidéo ci-dessous). L’intelligence artificielle est présente au montage, pour détecter les défauts. Et en bout de ligne.

Ceci vous intéressera aussi
Le marché automobile français toujours miné par la crise et la pénurie de semi-conducteurs

La reprise du marché automobile français s'est encore faite attendre en août, avec une baisse des immatriculations de 15 % sur Lire l'article

Sochaux : des ouvriers de Stellantis voient leur métier lié à l’emboutissage disparaître

Le service dédié à la fabrication des outils d’emboutissage de l’usine Stellantis de Sochaux va fermer dans les prochains mois, Lire l'article

13h12 : la dernière Peugeot 308 sort de l’usine Stellantis de Sochaux [photos]

Une banderole a accompagné la fabrication de la dernière Peugeot 308 à Sochaux. | ©Stellantis – direction de Sochaux C’est Lire l'article

FC Sochaux-Montbéliard : la garde à vue de Christophe Diedhiou a été levée
Un trophée pour le FCSM qui récompense son engagement citoyen

Le joueur sochalien Christophe Diedhiou accusé d'avoir frappé au visage un stadier de l'AC Ajaccio après le match de la Lire l'article

Défilement vers le haut