Stellantis : déjà sept séances annulées cette semaine à l’usine de Sochaux

La direction a annoncé ce lundi 13 juin au matin que sept séances étaient d’ors et déjà annulées cette semaine à l’usine Stellantis de Sochaux. La crise des semi-conducteurs est, de nouveau, d’actualité.

La direction a annoncé ce lundi 13 juin au matin que sept séances étaient d’ors et déjà annulées cette semaine à l’usine Stellantis de Sochaux. La crise des semi-conducteurs est, de nouveau, d’actualité.

Depuis plus de 2 mois (notre article), l’usine Stellantis de Sochaux était plutôt épargnée par les annulations de séance, provoquées par la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Certes, la séance supplémentaire programmée le lundi de Pentecôte a été déprogrammée, mais aucune séance n’avait été annulée depuis le mois d’avril. Ce lundi matin, la direction de l’usine de Sochaux a annulé la séance de nuit de mardi, les trois séances de mercredi et les trois séances de jeudi, soit sept séances déjà annulées. Le prochain point est programmé jeudi, à 17 h, alors que le numéro vert vient d’être réactivé. Et à l’écoute de plusieurs voix syndicales, l’inquiétude est de mise au sujet du maintien des séances de vendredi. « On se bat chaque jour pour que ce soit le plus court possible », assure une porte-parole de l’usine.

La CFE-CGC a demandé que ces journées sans montage doivent permettre de « poursuivre le déverminage de la nouvelle ligne de fabrication et d’améliorer les espaces sociaux », indique Christelle Toillon, déléguée syndicale CFE-CGC à Sochaux. Des formations sont aussi envisagées confirme le syndicat. « C’est malheureusement la politique de délocalisations des productions qui montre une fois de plus que ce sont les salariés qui en subissent les conséquences, dénonce Force ouvrière. Et d’ajouter : Alors que le coût de la vie ne fait qu’augmenter, les salariés de Stellantis Sochaux vont perdre de l’argent par la faute aux politiques de délocalisations ! » La CFDT reproche, de son côté, que les séances supplémentaires programmées samedi et dimanche dans le calendrier ne soient pas déjà annulées.

Montée en puissance de la ligne de montage

Malgré ces contraintes, la nouvelle ligne de montage continue de monter en puissance. « Il faut faire attention aux discours démagogiques », dénonce un représentant du personnel, évoquant les élections des représentants du personnels programmées au mois de décembre et qui provoque une surenchère. « De retour d’expériences [sur la mise en route de nouvelles lignes] », relève pour sa part Laurent Oeschel, de la CFE-CGC, cette montée rapide des trois équipes sur le nouveau montage est même « plutôt remarquable ». Aujourd’hui, on doit gérer des « micro-arrêts » liés à la synchronisation de toutes les composantes de la ligne de montage. Mais d’insister aussi qu’il ne faut pas non plus oublier « l’accompagnement » des salariés lors de ces périodes de transition.

L’usine Stellantis de Sochaux produit actuellement environ 900 véhicules par jour, selon nos informations ; son rythme de croisière est fixé à 1 200 véhicules avec 3 équipes.

Ceci vous intéressera aussi
Stellantis : Sochaux accueille un atelier prototype d’assemblage batteries
Sochaux va accueillir à Stellantis un atelier prottype assemblage batteries.

L’installation d’un atelier prototype d’assemblage batteries est avancée à l’usine Stellantis de Sochaux. L’activité débute dès le 16 août, dans Lire l'article

Stellantis : l’usine de Sochaux à l’arrêt (au moins) jusqu’à mardi

La direction de l’usine Stellantis de Sochaux a annoncé l’annulation de nouvelles séances de travail, au moins jusqu’à mardi compris. Lire l'article

Stellantis : encore trois jours d’arrêt après une semaine d’immobilité à Sochaux
Nord Franche-Comté : un déclin démographique et de l’emploi entamé en 1982

Et trois jours de plus. La direction de l’usine Stellantis de Sochaux a annoncé l’annulation de nouvelles séances de travail, Lire l'article

Stellantis : l’usine de Sochaux à l’arrêt au moins jusqu’au 1er juillet

L’usine Stellantis de Sochaux sera à l’arrêt complet au moins jusqu’au 1er juillet, apprend-t-on auprès de la direction, à cause Lire l'article

Défilement vers le haut