Violences en juin à Dijon: deux nouvelles mises en examen

Violences à Dijon: nouvelles fouilles aux Grésilles, huit interpellations

Deux hommes issus de la communauté tchétchène  ont été incarcérés jeudi dans le cadre de l’enquête sur des violences  survenues en juin à Dijon, portant à 11 le nombre de personnes impliquées dans  ce dossier.     

(AFP)

Deux hommes issus de la communauté tchétchène  ont été incarcérés jeudi dans le cadre de l’enquête sur des violences  survenues en juin à Dijon, portant à 11 le nombre de personnes impliquées dans  ce dossier.     

Le premier, âgé de 30 et habitant à Nice, et le second, du même âge et domicilié à Dole (Jura), ont été mis en examen pour association de malfaiteurs et violences aggravées, a précisé le parquet dans un communiqué. Ils ont été interpellés en banlieue lyonnaise pour l’un et en région parisienne pour l’autre. Neuf hommes avaient déjà été mis en examen dans ce dossier qui porte sur des violences survenues entre communautés tchétchène et maghrébine dans un  quartier de Dijon à la mi-juin. Des images de personnes brandissant des armes, dont certaines factices, avaient alors fait le tour des réseaux sociaux, déclenchant l’ouverture d’une  enquête et une série d’interpellations dans le quartier concerné. 

Ceci vous intéressera aussi
Dijon ouvre sa Cité de la gastronomie et du vin, ambassade du repas français

"Un lieu d'exception pour célébrer l'art de vivre à la française": Dijon a inauguré vendredi sa Cité internationale de la Lire l'article

Cinq dates du festival GeNeRiQ pour une création avec Arnaud Robotini

Le festival GeNeRiQ revient cet automne avec cinq dates, autour d’une création associant Arnaud Rebotini et le collectif Omezis. Dans Lire l'article

Le siège de « l’Onu du vin » s’installe à Dijon

L'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), sorte d'"ONU" du vin, a approuvé lundi par consensus de ses Lire l'article

Un an ferme pour un magistrat proposant de violer sa fille mineure
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Un ancien magistrat a été condamné à deux ans de prison, dont un an avec sursis, pour avoir proposé à Lire l'article

Défilement vers le haut