Morvillars : à l’école primaire, le repas à la cantine à 1 euro

Mardi 21 septembre, le sous-préfet et secrétaire général du Territoire de Belfort, Mathieu Gatineau, s’est rendu à Morvillars, à la cantine de l’école primaire pour discuter du dispositif mis en place par la commune avec l’aide de l’Etat qui permet de faire bénéficier de repas à 1 euros pour les familles les plus en difficulté.

Mardi 21 septembre, le sous-préfet et secrétaire général du Territoire de Belfort, Mathieu Gatineau, s’est rendu à Morvillars, à la cantine de l’école primaire, pour discuter du dispositif mis en place par la commune avec l’aide de l’État qui permet de faire bénéficier de repas à 1 euro pour les familles les plus en difficulté.

Morvillars devient une commune pionnière dans la mise en place du repas à 1 euro dans les écoles primaires du Territoire de Belfort. Cela faisait déjà 10 ans que la Ville avait choisi d’établir le prix de la cantine selon une grille tarifaire qui varie en fonction de la situation financière des parents. Au printemps, l’État a élargi son dispositif d’éligibilité à destination des zones rurales, dont Morvillars fait partie.

Ce dispositif permet aux communes d’avoir une aide budgétaire de l’État d’environ 3 euros par enfant et par repas. Ce qui permet aux communes de faire payer aux familles les plus en difficulté le repas à 1 euros le midi à la cantine, alors qu’en moyenne, en France, le coût d’un repas à la cantine est de 5,30 euros.

« Pas compliqué à mettre en place »

Le secrétaire général de la préfecture du Territoire de Belfort, Mathieu Gatineau, était en visite, ce mardi 21 septembre, au sein de l’école primaire de Morvillars pour découvrir avec l’équipe municipale la cantine de l’équipe primaire de Morvillars. Il explique : « Dans le Territoire de Belfort, 27 communes sont éligibles au dispositif. Morvillars est la pionnière. » Avant de continuer : « C’est un dispositif simple à mettre en place. Il faut établir trois niveaux de tarification, dont la plus faible est à 1 euro pour les familles les plus défavorisées. Faire passer des délibérations au sein du conseil municipal et s’inscrire sur le site de l’ASP. »

Un dispositif essentiel selon lui, qui permet aux élèves de manger sainement malgré des revenus modestes. « Près de 40 % des familles ayant un revenu modeste ne peuvent pas mettre leurs enfants à la cantine à cause du coût. C’est pourtant l’un des piliers que les élèves réussissent correctement : bien manger, sainement et se sociabiliser, c’est le rôle de la cantine », défend le sous-préfet du Territoire de Belfort.

À Morvillars, les délibérations avec le conseil municipal ont obtenu gain de cause. Mieux encore que ce qui était prévu, le conseil municipal a donné son aval budgétaire pour que les deux premières tranches tarifaires bénéficient du repas à 1 euros, au lieu d’une seule comme initialement prévu. Avec la garde du midi, cela revient aux parents à un total de 3,65 euros. « Cela représente 45% de coût en moins par rapport aux autres années », argue Françoise Ravey, maire de Morvillars. En tout, 19 enfants sur 50 bénéficient des repas à 1 euro. « On sait qu’on a environ 10 % d’élèves en plus à la cantine grâce à cette nouvelle grille tarifaire », argue Jean-Christophe Poinas, délégué aux affaires scolaires et au périscolaire. La Maire invite les autres communes éligibles à se saisir du dispositif. « Si des communes souhaitent intégrer les dispositifs, elles peuvent contacter la commune, nous les aiguillerons », propose la maire de Morvillars. 

Ceci vous intéressera aussi
De nouveaux pylônes pour sortir les campagnes de l’isolement numérique

En 2018, le Gouvernement a lancé le programme New Deal Mobile, qui vise à réduire la fracture numérique entre les Lire l’article

« Intolérables » : les syndicats du Territoire de Belfort mobilisés contre les conditions de la rentrée des collèges 2023

Suppression de classes, flou sur le nombre d’heures attribuées, les syndicats s’insurgent collectivement sur la manière dont est préparée la Lire l’article

Plus de 20% des foyers se chauffent encore au fioul dans le nord Franche-Comté

Le chauffage au fioul n’a plus la cote. Très présent au début du siècle dernier, il a laissé peu à Lire l’article

Êtes-vous éligible à l’indemnité carburant ?

Le gouvernement met en place une aide pour limiter les effets de la hausse des coûts du carburant, d’une valeur Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal