Les plus jeunes de plus en plus infectés par le covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

gestes barrière

L’ARS appelle à la vigilance face à une circulation croissante du virus. Un message qui s’adresse particulièrement aux plus jeunes, qui, s’ils ne développent pas des formes graves de la maladie, sont de plus en plus touchés en peuvent donc la transmettre à des personnes plus fragiles.

« Les indicateurs de suivi de l’épidémie confirment une circulation plus active du virus en Bourgogne-Franche-Comté, en particulier chez les jeunes adultes. Plus de 180 cas positifs ont été enregistrés ces sept derniers jours », indique l’ARS (agence régionale de santé) de Bourgogne-Franche-Comté) dans son communiqué hebdomadaire du 14 août. 
L’agence régionale poursuit ainsi : « L’ARS en appelle à tous, y compris aux plus jeunes, pour renforcer la vigilance collective et se mobiliser pour respecter et faire respecter les mesures barrière. Ces gestes de bon sens s’appliquent dans l’espace public, mais aussi à la maison, au sein de son cercle le plus proche, en redoublant de vigilance lorsqu’il compte des personnes fragiles, et lors des rassemblements festifs. Les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge ce 14 août, 29 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 2 en réanimation. 4 077 personnes sont sorties d’hospitalisation. 1 062 décès sont désormais à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie ; 650 en établissements médico-sociaux (source : Santé publique France). Il n’y a pas de nouveaux décès à l’hôpital au cours de la semaine écoulée.
Pour autant, les indicateurs qui permettent à l’ARS de suivre l’évolution de l’épidémie doivent inciter à la prudence :
Depuis huit jours, de nouvelles hospitalisations sont constatées dans la région et le nombre de patients hospitalisés ne diminue plus.
Sur la dernière période de sept jours, environ 18 000 résultats de tests ont été recensés, dont 226 se sont avérés positifs. Le taux de positivité des tests est en augmentation, passant de 1 à 1,3 %.
Tous les départements de la région sont concernés par la circulation du virus.

Depuis la sortie du confinement, 433 signalements de regroupements de cas ou de situations en collectivités ont été effectués auprès de l’Agence Régionale de Santé, 21 étant à ce jour en cours d’investigation ou de traitement, dont 8 « clusters » qui font actuellement l’objet d’un suivi renforcé.
En plein cœur de la période estivale, une part significative de ces situations est liée à des rassemblements en famille ou entre amis et aux chaînes de transmission qui en découlent.
C’est l’occasion de rappeler que les gestes barrières s’appliquent dans l’espace public, mais également dans le cercle familial et amical et lors des rassemblements festifs.

Les 15-35 ans de plus en plus atteints

Les adolescents et jeunes adultes, moins à risque de développer une forme grave de la maladie, sont actuellement davantage atteints par le coronavirus. Le taux d’incidence est en augmentation particulièrement chez les 15-35 ans. On note que 60 % des consultations en ville et 33 % des passages aux urgences, pour suspicion de covid-19, concernent actuellement les 15-44 ans.
Les plus jeunes peuvent contribuer à diffuser le virus et contaminer leurs proches, parents, grands-parents et personnes fragiles (atteintes de certaines pathologies et maladies chroniques), pour lesquels les conséquences peuvent être graves.

Les tests département par département en Bourgogne-Franche-Comté.
Les tests département par département en Bourgogne-Franche-Comté.

Les recommandations

L’ARS invite chacun à respecter les mesures barrière :

  • Se laver les mains régulièrement.
  • Respecter une distance d’au moins 1 mètre entre les personnes et limiter les contacts non nécessaires.
  • Porter un masque grand public quand la distance d’un mètre n’est pas respectée, quand c’est obligatoire ou quand une situation est à risque, comme dans les lieux très fréquentés, les espaces clos, les rassemblements festifs… Ne pas mouiller les masques de protection en cas de fortes chaleurs.
  • Proscrire les embrassades et les échanges de cigarettes, gobelets…
  • Eviter les ventilateurs en collectivité, dans les lieux clos en présence de plusieurs personnes.
  • Etre particulièrement vigilants et prudents lors des évènements festifs et des rassemblements familiaux.
  • Se tester rapidement, en présence de symptômes même légers, si l’on a été dans une situation à risque.
  • S’isoler dès le moindre symptôme, en cas de test positif ou si on a été appelé par les autorités de santé après un contact à risque, pour empêcher toute propagation du virus.
  • Prévenir sans délai toutes les personnes que l’on a fréquentées, en cas de test positif.
  • Activer l’application « STOP COVID » tout au long de ses vacances et en cas de participation à un rassemblement.
  • Au retour des vacances : Ne pas hésiter à se faire dépister en signalant le lieu de villégiature, la fréquentation d’une zone de forte circulation virale dans le pays d’où l’on revient et en cas de doute sur une exposition à risque telle que les lieux de convivialité, les lieux festifs, où les gestes barrières ne pouvaient pas être respectés.
Ceci vous intéressera aussi
Belfort : un nouvel espace au commissariat pour « garantir la dignité » des victimes de violences
Le commissariat de police de Belfort a aménagé un nouvel espace pour accueillir les victimes de violences graves, notamment les femmes, particulièrement touchées par les violences conjugales.

Le commissariat de police de Belfort a aménagé un nouvel espace pour accueillir les victimes de violences graves, notamment les Lire l'article

Covid-19 : les restaurants de Suisse romande rouvrent à partir du 10 décembre

Les gouvernements des cantons de Vaud, Neuchâtel, Fribourg, Genève  et Jura ont décidé conjointement la réouverture des restaurants dès le Lire l'article

Belfort : six mois avec sursis pour avoir menacé de mort le préfet
Tribunal de Belfort / palais justice / tribunal judiciaire

Une restauratrice a été condamnée à six mois de prison avec sursis pour avoir menacé de mort le préfet du Lire l'article

Covid-19 : « Nous ne sommes pas déconfinés », met en garde l’hôpital

Si la situation sanitaire s’améliore, la pression reste importante sur l’hôpital Nord-Franche-Comté. L’assouplissement du confinement inquiète les soignants. Une balade Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut