La finale régionale de Ma Thèse en 180 secondes à Montbéliard

L’université de Bourgogne-Franche-Comté organise le 12 mars, au théâtre de Montbéliard, la finale régionale de Ma thèse en 180 secondes. Cette épreuve doit départager dix doctorants qui répondent à un défi : trois minutes chrono pour vulgariser une thèse.

« Les inscriptions en ligne sont ouvertes pour assister gratuitement à la grande finale régionale », informe l’université Bourgogne-Franche-Comté dans un communiqué de presse.  La soirée de Ma Thèse en 180 secondes vise à proposer « au public un spectacle alliant éloquence, humour, vulgarisation scientifique et transmission des savoirs ». Créé en Australie, ce concept vise à « expliquer au grand public [un] sujet de recherche, au travers d’un exposé concis, clair et convaincant, le tout à l’aide d’une seule diapositive ! Si la recherche est au cœur de ce concours, il est également question d’accessibilité et de vulgarisation », précise le communiqué (ci-dessous la finale 2018 de cet événement).

Deux prix

Pour les doctorants, l’exercice permet d’acquérir des compétences de transmission et de vulgarisation, ainsi que de rendre visible leurs travaux. Les étudiants sont issus des six écoles doctorales éligibles de la région. Seuls deux d’entre eux seront qualifiés pour accéder à la phase nationale. L’un sera nommé par le prix du Public et l’autre par le prix du Jury. Les vainqueurs représenteront l’université Bourgogne Franche-Comté à la finale nationale, voire à la finale internationale. « Parmi les membres du jury, des personnalités du monde socio-économique, des sciences, de l’art, de la culture, de l’enseignement supérieur et de la recherche ou encore du journalisme seront présentes pour juger les prestations des candidats », dévoile le communiqué.

Ceci vous intéressera aussi
338 armes récupérées dans le Territoire de Belfort

L’opération d’abandon d’armes à l’État a été fructueuse dans le Territoire de Belfort. Plus de 300 armes et près de Lire l’article

En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal