12 décès dans un Ehpad touché par le coronavirus, près de Besançon

Thise Covid 19

Un établissement situé à Thise enregistre de nombreux décès, mais l’absence de tests ne permet pas de dire s’ils sont tous dus au coronavirus.

(AFP)

Un établissement situé à Thise, dans le Doubs, enregistre de nombreux décès, mais l’absence de tests ne permet pas de dire s’ils sont tous dus au coronavirus.

Douze décès de personnes âgées sont survenus en l’espace de seulement deux semaines dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Thise (Doubs) touché par la pandémie de coronavirus, a indiqué vendredi l’établissement.

Les premiers cas de Covid-19 ont été détectés le 5 mars, a indiqué un porte-parole de cet établissement au sein duquel la moyenne d’âge est de 88 ans. Depuis, douze personnes présentant des symptômes similaires à ceux provoqués par le coronavirus sont décédées, dont huit depuis le week-end dernier, a-t-il précisé, confirmant une information de L’Est Républicain.

« C’est difficile de savoir si ces décès sont liés au coronavirus car, comme partout en France, on ne dépiste plus systématiquement les nouveaux cas », a toutefois noté le porte-parole. Olivier Obrecht, directeur général adjoint de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté, est du même avis et souligne que « le taux de mortalité est toujours élevé pour les population âgées, très fragiles quand elles rencontrent un virus ». D’après le porte-parole de l’Ehpad, « dès le 5 mars, tous les résidents ont été confinés en chambre et toutes les visites ont été suspendues ».

Les personnels ont les équipements de protection nécessaires, les équipes ont été renforcées et un soutien psychologique a été mis en place pour les personnels et les patients. « Ces héros en blouse blanche font un travail remarquable », a-t-il salué. Même si les dépistages ne sont plus effectués, le maire de Thise, Alain Loriguet, pense que « c’est le coronavirus » qui est à l’origine de ces décès.  Selon lui, « le nombre de personnes qui ont de la fièvre et une toux légère augmente, il y a actuellement une trentaine de personnes sur 80 résidents qui ont ces symptômes ».

La situation est « très difficile pour les familles » qui ne peuvent pas voir une dernière fois le défunt, car « la mise en bière est effectuée dans les quatre heures qui suivent le décès pour une raison sanitaire », confie l’élu. Pour Olivier Obrecht, « la situation de l’Ehpad de Thise en tant que telle n’est pas emblématique, il y a 400 Ehpad dans la région et un certain nombre constatent des personnes présentant des symptômes de type Covid-19 ». Vendredi, l’ARS comptabilisait 28 décès officiellement liés au Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté, 240 patients hospitalisés, dont 73 en réanimation.

Défilement vers le haut