SNCF Réseau investit 16,5 millions d’euros dans le nord Franche-Comté

SNCF Réseau investit 385 millions d’euros pour la modernisation et la maintenance du réseau ferroviaire en Bourgogne-Franche-Comté en 2020. Dans le nord Franche-Comté, 16,5 millions d’euros de travaux sont programmés, notamment à Belfort, Montbéliard ou encore Baume-les-Dames.

SNCF Réseau investit 385 millions d’euros pour la modernisation et la maintenance du réseau ferroviaire en Bourgogne-Franche-Comté en 2020. Dans le nord Franche-Comté, 16,5 millions d’euros de travaux sont programmés, notamment à Belfort, Montbéliard ou encore Baume-les-Dames.

4,3 % des travaux programmés par SNCF Réseau en 2020 le sont dans le nord Franche-Comté en 2020. Soit 16,5 millions des 385 millions d’euros programmés (carte des travaux à retrouver ci-dessous). Ces travaux consistent à la modernisation et la maintenance du réseau ferroviaire et répondent à deux objectifs : offrir aux clients une infrastructure performante et une meilleure qualité́ de service ; faire circuler plus de trains tout en garantissant la sécurité́ du réseau. Pour atteindre cet objectif, il faut « renforcer la sécurité des circulations, améliorer la régularité des trains, tout en investissant dans les nouvelles fonctionnalités du réseau ». 3 600 personnes travaillent au quotidien pour réaliser ces chantiers.

À Montbéliard, 2,1 millions d’euros sont investis dans le renouvellement d’aiguillage dans la gare de Montbéliard. À Baume-les-Dames, on conforte, pour 6,6 millions d’euros, le tunnel de Champvans-lès-Baumes (jusqu’en octobre). Ce sont les travaux liés à la sécurité. En termes de travaux liés à l’amélioration de la régularité, on renouvelle deux postes d’aiguillage à Belfort pour 3,5 millions d’euros et on remplace les câbles d’alimentation entre Fontenelle (90) et Altkirch (68) pour 1 million d’euros. Enfin, on installe la fibre optique sur la ligne Besançon – Belfort, pour 2,1 millions d’euros.

Arrivée des trains à hydrogène

La région compte 1 187 passages à niveau, dont 4 sont inscrit au registre du programme de sécurisation national : deux dans l’Yonne, un dans la Nièvre et un en Côte-d’Or. Des expérimentations sont également menées pour améliorer la sécurité, dont un système de vidéo-surveillance mise en place au passage à niveau sur la ligne Belfort – Delle.

Côté innovation, on note le déploiement du train à hydrogène, qui équipera prochainement la ligne Auxerre-Laroche-Migennes. La Bourgogne-Franche-Comté fait partie des six régions test. La station hydrogène devrait être installée en 2020 à Auxerre et les premiers essais doivent intervenir en 2021. Le train sera construit par Alstom. « Les premières circulations commerciales pourraient quant à elles voir le jour en 2022/2023 », prévient SNCF Réseau. Des trains fonctionnant à l’hydrogène circulent déjà en Allemagne.

En 2019, 21,1 millions d’euros avaient été investis par SNCF Réseau dans le nord Franche-Comté. L’enveloppe régionale s’élevait à 183 millions d’euros, soit 200 millions d’euros de moins qu’en 2020.

Accessibilité en gare

Il y a 12 millions de Français en situation de handicap. Dans la région, 2 gares sont accessibles : Montbéliard (25) et Beaune (21). 12 gares seront accessibles ou en travaux d’ici 2021 : Dijon-ville (21), Besançon-Viotte (25), Montbard (21), Auxerre (89), Avallon (89), Clamecy (58), Morteau (25), Valdahon (25), Belfort (90), Dole (39), Lons-le-Saunier (39), et Cosne-Cours-sur-Loire (21). 13 autres gares seront accessibles ou en travaux d’ici 2025 : Chalon-sur- Saône (71), Mâcon (71), Nevers (58), Vesoul (70), Pontarlier (25), Lure (70), Tournus (71), Saint-Jean-de-Losne (21), Sens (89), Saint-Claude (39), Mouchard (39), Decize (58) et Montchanin (71).

Ceci vous intéressera aussi
Le Territoire de Belfort perd désormais des habitants
L'Insee vient de publier les chiffres de son dernier recensement. Image par Keith Johnston de Pixabay

La Bourgogne-Franche-Comté ne gagne plus d'habitants et sa population reste stable. Le Territoire de Belfort quant à lui connaît une Lire l'article

Covid-19 : les 20 premiers établissements où vont commencer les vaccinations dans la région
Le vaccinations vont commencer dans les quinze premiers jours de janvier dans une vingtaine d'établissements.

La vaccination contre le covid va démarrer dans les quinze premiers jours de janvier dans une vingtaine d'établissements de Bourgogne-Franche-Comté. Lire l'article

L’inquiétude de l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté à la veille du Nouvel An

Alors que la situation est « très défavorable », l'agence régionale se montre inquiète lors de son bilan mensuel et appelle à Lire l'article

Le docteur Mohamed Si Abdallah nommé directeur adjoint de l’ARS
Le docteur Mohamed Si Abdallah, nommé directeur général adjoint de l'agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté.

Le docteur Mohamed Si Abdallah, directeur général adjoint de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté. | ©ARS BFC Le docteur Mohamed Si Abdallah a Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut