Sermamagny : les peuplements de chênes rouges d’Amérique résistants au changement climatique

 Le réchauffement climatique engendre des conséquences sur les arbres. Notamment les plus fragiles. C’est pourquoi l’institut national de la recherche agronomique (INRAE) cherche à trouver des essences résistantes à ce phénomène : ce qu’elle semble avoir trouvé dans la forêt de Sermamagny.

 Le réchauffement climatique engendre des conséquences sur les arbres. Notamment les plus fragiles. C’est pourquoi l’institut national de la recherche agronomique (INRAE) cherche à trouver des essences résistantes à ce phénomène : ce qu’elle semble avoir trouvé dans la forêt de Sermamagny.

Pour développer des essences capables de résister à ces aléas, l’Inrae s’est intéressé au peuplement de chênes rouges d’Amérique dans la forêt de Sermamagny. Elle a constaté que ces arbres avaient les qualités requises pour être retenu comme peuplement admis pour la récolte de graines. Il a donc été proposé d’inscrire ce peuplement au « registre des peuplements porte-graines » : un registre tenu par le ministère de l’Agriculture.

C’est le Grand Belfort qui est propriétaire des parcelles dans la forêt de Sermamagny. « Dans le contexte actuel de  changements climatiques, les peuplements doivent faire face à des successions de sécheresses et à l’augmentation des températures moyennes », expose le rapport de Marie-Laure Friez, vice-présidente chargée de l’écologie et du développement durable. Avec le réchauffement, des parasites colonisent de plus en plus les arbres fragiles : le cycle de reproduction du scolyte ne se régule plus dû à des hivers moins froids et la chalarose a plus d’impact sur les peuplements de frênes. Il est donc nécessaire de faire des recherches et de trouver les essences qui pourront être assez résistantes au changement climatique.

arbres malades bostryche secteur col des Charbonniers massif du Ballon d'Alsace
Au massif du Ballon d'Alsace, en août 2021, les arbres sont malades à cause de la sécheresse. Cela a attiré la prolifération de bostryches et a provoqué la mort des arbres.
Ceci vous intéressera aussi
En résidence secondaire : la soirée électro très attendue après l’édition des Eurocks

La grande halle est en train d'être aménagée, ce vendredi 22 septembre. | ©Le Trois - EC La grande halle Lire l’article

Eurockéennes : Fluctuat nec mergitur

La 32e édition des Eurockéennes de Belfort referme ses portes ce dimanche 3 juillet. Une édition singulière car elle marque Lire l’article

Que seraient les Eurockéennes sans leur public ? [photos]

La 32e édition des Eurockéennes de Belfort s'est refermée ce dimanche 3 juillet sur un concert exceptionnel de Muse. Cette Lire l’article

Les activités rouvrent au Malsaucy après 2 semaines de fermeture

L’alerte aux cyanobactéries est levée à l’étang du Malsaucy. Les activités et la baignade peuvent reprendre ce vendredi 29 juillet Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal