Régionales : le RN battu de justesse en Bourgogne-Franche-Comté, selon un sondage

La liste RN arriverait en tête des intentions de vote au premier tour des élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté mais serait battue de justesse au second tour par la sortante socialiste Marie-Guite Dufay, selon un sondage Ipsos Sopra Steria publié mercredi par France 3.

(AFP)

La liste RN arriverait en tête des intentions de vote au premier tour des élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté mais serait battue de justesse au second tour par la sortante socialiste Marie-Guite Dufay, selon un sondage Ipsos Sopra Steria publié mercredi par France 3.

Julien Odoul, tête de liste RN, obtiendrait 28% des voix au premier tour, devant Marie-Guite Dufay (PS-PCF-PRG) et Gilles Platret (LR-UDI-DLF), selon ce sondage réalisé en exclusivité pour France 3 Bourgogne-Franche-Comté. Ces deux listes seraient ex aequo avec 21% des intentions de vote. La liste LREM-Modem-Agir de Denis Thuriot, maire LREM de Nevers, arriverait en quatrième position avec 16%. Stéphanie Modde, tête de liste EELV-divers écolo, ne recueillerait que 8% des voix, sans donc pouvoir se maintenir, tout comme la liste GRS-LFI-DVG de Bastien Faudot, avec seulement 4%.

Au second tour, la présidente socialiste sortante Marie-Guite Dufay l’emporterait cependant, même en cas de quadrangulaire, mais avec seulement trois points d’avance sur le RN (32% contre 29%), soit dans la marge d’erreur. Gilles Platret, maire LR de Chalon-sur-Saône, recueillerait 21%, et Denis Thuriot 18%. L’enquête d’opinion n’a pas recueilli les intentions de vote en cas de triangulaire.

Triangulaire en 2015

Lors des dernières régionales en 2015, l’extrême droite était arrivée en tête au premier tour, avec 31,48%, devant la droite (24%) et Mme Dufay (22,99%). Au second tour, la tête de liste socialiste l’avait emporté dans une triangulaire, avec seulement deux points d’avance sur l’extrême droite (34,68% contre 32,44%).

Ce sondage a été réalisé par internet auprès de 1 001 personnes inscrites sur les listes électorales, du 3 au 7 juin, ne pouvant donc que prendre partiellement en compte l’éventuel effet de la dernière polémique qui a éclaboussé, à partir du 4 juin, le candidat RN Julien Odoul, accusé d’avoir fait de l’ironie à propos du suicide des agriculteurs. L’enquête souligne de plus le grand nombre d’électeurs encore indécis. 40% des sympathisants de Marie-Guite Dufay, et 49% de ceux de Gilles Platret, avouent ainsi pouvoir encore changer d’avis, tandis que 84% des électeurs de M. Odoul sont déjà certains de leur choix.

Ceci vous intéressera aussi
Covid 19: l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté reste sur ses gardes

« L'épidémie n'est pas dernière nous », estime l'agence régionale de santé. L'ARS souligne également de fortes disparités dans la région et Lire l'article

Un appel d’urgence de don de sang lancé par l’établissement français du sang
Don de sang, à la maison du don de Belfort.

L’établissement français du sang (EFS) lance un appel d’urgence à la mobilisation. Les réserves de sang sont trop basses sur Lire l'article

Bourgogne-Franche-Comté: face au RN menaçant, la quête fébrile d’une parade
La gauche veut avancer unie pour les élections départementales du Territoire de Belfort.

Un vent de confiance souffle sur le RN en Bourgogne-Franche-Comté. Mais la présidente sortante espère renouveler le scénario de 2015 Lire l'article

Covid 19: l’épidémie recule nettement en Bourgogne-Franche-Comté
vaccination covid-19 Phare avril 2021 (TQ) 16

Habituellement d'un optimisme prudent l'ARS de Bourgogne-Franche-Comté salue dans son bulletin de ce vendredi 11 juin une « franche amélioration ». Elle Lire l'article

Défilement vers le haut