Rafi Deryeghiyan : « Le tissu sert à faire des blouses et des masques »

Les Coupons d'Alsace ont donné du tissus pour fabriquer des masques et des blouses.

Les magasins des Coupons d’Alsace, une entreprise familiale créée en 1930 à Belfort, sont fermés depuis le 14 mars. Mais l’activité n’arrête pas pour autant. Du moins, celle de son directeur, Rafi Deryeghiyan.

Les magasins des Coupons d’Alsace, une entreprise familiale créée en 1930 à Belfort, sont fermés depuis le 14 mars. Mais l’activité n’arrête pas pour autant. Du moins, celle de son directeur, Rafi Deryeghiyan. Il distribue du tissu aux collectivités, qui confectionnent des blouses et des masques pour le personnel soignant. Entretien.

Les Coupons d’Alsace s’inscrivent dans l’élan de solidarité pour lutter contre la pandémie du covid-19. Comment participez-vous à cette chaîne de solidarité ? Et à qui sont destinés vos tissus ?

Etant une entreprise familiale, les valeurs de solidarité, de générosité et de proximité sont profondément ancrées dans notre ADN. S’impliquer dans notre environnement local est pour nous un point important. Nous ne sommes malheureusement pas soignants, alors comment participer utilement à l’effort collectif ? Nous avions la possibilité d’agir directement avec nos tissus et notre mercerie, plutôt que de garder ce stock pour la réouverture. Nous en avons donc fait don aux collectivités et services officiels, qui soutiennent et coordonnent la démarche, à destination des publics prioritaires ou sensibles tels que le personnel soignant de l’hôpital Nord-Franche-Comté, l’Adapei du Doubs… Les choses sont concrètes : la matière première sert à faire des blouses et des masques, pour ralentir la propagation du virus sur le terrain. Et ceci grâce à l’aide formidable de centaines de couturières bénévoles !

Combien de mètres de tissus représentent ces dons pour fabriquer ces masques et ces blouses ?

Aujourd’hui, nous avons tellement de demandes que nous avons arrêté de compter ! A l’heure actuelle, nous avons largement dépassé le kilomètre de tissu et plusieurs kilomètres de fil, élastique et biais en tout genre…

Avez-vous encore du stock pour poursuivre cet élan ? Y a-t-il de la demande ?

Les demandes affluent en masse, même de l’autre bout de la France et de l’étranger. Mais nous ne faisons pas d’envoi de colis, et comme nous ne recevons plus de marchandises, notre stock est devenu par définition limité depuis le confinement. Il faut comprendre que nos fournisseurs rencontrent les mêmes difficultés que nous. La plupart ont fermé non seulement pour protéger leurs salariés, mais aussi parce que leur activité est liée aux commandes des commerces, désormais fermés. Nous donnons donc la priorité uniquement aux demandes officielles, émises par les collectivités et les structures.

Données clés

  • 2,2 millions d’euros de chiffres d’affaires au 31 juillet 2019
  • 3 300 m2 de surface commerciale, répartie sur 4 magasins à Belfort, Montbéliard, Audincourt et École-Valentin (le dernier ouvert)
  • 1 atelier de confection à Montbéliard (depuis 1969)
  • Plus de 10 000 références en stock
  • 19 salariés
  • Année de création : 1930 (1re boutique rue de l’Est à Belfort, puis avenue Jean-Jaurès)

D’où vient le tissu ? Toujours d’Alsace ?

Il faut effectivement remonter le temps pour comprendre la signification de l’enseigne ! Au début des années 1930, l’Alsace était une grande région textile, et leurs tissus étaient réputés pour leur qualité. Au début de son activité, Yervant Deryeghiyan, mon grand-père, n’avait pas les moyens d’acheter des rouleaux et eu l’idée originale de vendre le tissu sous forme de coupons. De là est né le nom de l’enseigne… Malheureusement, comme dans beaucoup d’autres régions, l’industrie textile a fortement décliné en Alsace. Les tissus que l’on trouve chez nous proviennent encore majoritairement de France (Nord, Rhône-Alpes, Sud, Vosges et encore un peu d’Alsace !), puis d’Europe, principalement de Hollande, mais aussi d’Allemagne et d’Espagne, des pays à forte tradition textile. De plus, nous proposons des tissus labellisés Oeko-Tex et GOTS (Global Organic Textile Standard), qui offrent des garanties recherchées par nos clients.

Ce n’est pas le seul engagement de votre entreprise. Comment se matérialise-t-il, notamment à l’égard de l’Unicef ou encore dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein ?

Ma forte volonté d’engagement puise son origine dans mes racines et les valeurs qui m’ont été transmises. Arrivés totalement démunis en France depuis l’Arménie, mes grands-parents, puis mes parents, ont toujours eu une immense reconnaissance envers leur terre d’accueil et cette volonté de s’impliquer en retour. Je me souviens du terrible tremblement de terre qui avait fait environ 30 000 morts en Arménie, en décembre 1988. En plein hiver, le pays manquait de tout. Mes parents avaient fait des envois importants de matériel. Mon oncle et ma tante avaient même acheminé une partie sur place… Par la suite, notre engagement global n’a jamais diminué, aussi bien pour des associations de bienfaisance arméniennes que pour des causes locales et nationales qui nous tiennent à cœur. Il y a tellement de causes à soutenir…L’Unicef, la lutte contre le cancer dont Octobre Rose,  la lutte contre la mucoviscidose… sont les plus connus, et cela se matérialise aussi bien par des dons financiers y compris personnels, que des dons matériels.

Château de Moncley, décoré par Les Coupons d'Alsace (Crédit: Les coupons d'Alsace)

Clients emblématiques

  • Château de Montbéliard
  • Château de Moncley (photo ci-dessus, ©Les Coupons d’Alsace)
  • Préfecture de Belfort
  • Musée Beurnier-Rossel, à Montbéliard
  • Restaurant Mon Plaisir * à Chamesol
  • Hôtel-restaurant Spa **** l’Étang du Moulin à Bonnétage

Votre entreprise est un exemple de pérennité. Vous fêtez vos 90 ans cette année. Avez-vous programmé des choses pour les célébrer ?

Nous réfléchissions à cela, mais nous avons été un peu coupés dans notre élan avec le virus. Néanmoins selon l’évolution de la situation, nous ne désespérons pas de réserver plein de surprises à nos clients. À la fois pour les remercier de leur fidélité, car c’est aussi leur anniversaire, mais aussi pour faire découvrir nos magasins aux jeunes générations créatives mais qui ne nous connaissent pas. Nous avons hâte de retrouver notre clientèle, car en tant que commerce local à taille humaine, leur soutien sera important lors du déconfinement.

90 ans d’existence… mais un défi quotidien pour survivre et s’adapter. Quelles sont les stratégies des Coupons d’Alsace pour assurer son développement ? Sur quoi repose la réussite de l’entreprise ?

Il est sûr que dans le contexte économique actuel, marqué par la forte concurrence que nous rencontrons de la part de grandes enseignes aux moyens importants ou bien de la vente en ligne, c’est un beau défi de persévérance pour les commerces de proximité comme nous. Mais cela fait trois générations que cela dure, et nous relevons encore ce défi tous les jours avec l’équipe des Coupons. Être à l’écoute, proche de notre clientèle, se plier en quatre pour trouver des solutions et satisfaire nos clients, leur donner de bons conseils et des astuces, tout en ayant des produits de qualité…voilà en partie notre gage de réussite. Nous mettons un point d’honneur à choisir autant que possible des produits fabriqués en France, comme Bohin, Blanc des Vosges, ou Drouault. Il faut aussi vivre avec son temps et maintenir une offre dynamique. C’est comme cela que nous avons fait évoluer notre cœur de métier autour du tissu et de la mercerie, en développant une offre en loisirs créatifs, en linge de maison, en puériculture et en décoration. De plus, nous avons encore quelque chose de rare dans le secteur : notre atelier de confection sur-mesure, installé dans notre magasin à Montbéliard. Vous pouvez ainsi profiter de notre savoir-faire et sublimer votre intérieur de façon personnalisée et unique, avec une paire de rideaux ou de stores à la bonne taille, ou commander un ouvrage d’ameublement. C’est aussi très pratique pour les architectures particulières pour lesquelles le prêt-à-poser ne s’adapte pas. Nous travaillons d’ailleurs aussi bien pour les particuliers que pour les collectivités et les professionnels.

En cette période de confinement et à l’heure du Do it yourself (faire soi-même), Les Coupons d’Alsace diffusent-ils, par leurs réseaux, des conseils aux amateurs de couture, tricot ou broderie ?

Nous souhaitons bien sûr maintenir le lien avec nos clients durant cette période de confinement. Nous faisons donc tout notre possible, dans la mesure de nos moyens, pour être au plus proche d’eux sur nos comptes facebook et instagram, et leur transmettre notre passion créative. Cela est d’autant plus important en ce moment. Nous souhaitons les aider à patienter, en les divertissant, en les inspirant… cela passe aussi bien par des tutos, que des astuces et des conseils, ou la bonne idée du jour. Mais aussi tout simplement leur donner le sourire en leur souhaitant une bonne journée. Nous allons prochainement tenter une nouvelle expérience sur les réseaux, qui mettra justement l’accent sur le conseil sous forme de RDV thématiques réguliers. Que ce soit en magasin ou en ligne, nous avons à cœur de rester au service de nos clients !

Des réalisations en cours avec le tissu des Coupons d'Alsace

Photos prises par l’Atelier d’Sofie.

Ceci vous intéressera aussi
Montbéliard : le temple Saint-Martin soutenu par la mission Stéphane Bern
Le temple Saint-Martin de Montbéliard a été retenu pour recevoir le soutien de la mission Stéphane Bern 2020, en faveur du patrimoine en péril

Le temple Saint-Martin de Montbéliard a été retenu pour recevoir le soutien de la mission Stéphane Bern 2020, en faveur Lire l'article

Covid-19 : dépistages gratuits à Montbéliard et Héricourt
Les indicateurs de l'épidémie de covid-19 sont mal orientés dans la région Bourgogne-Franche-Comté.

Des dépistages gratuits du covid-19 sont organisés à Montbéliard et Héricourt. | ©ARS L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté organise Lire l'article

Montbéliard : un nouveau couvre-feu instauré
De nombreuses voitures ont été brûlées dans le quartier de la Petite-Hollande à Montbéliard, dans la nuit du 13 au 14 juillet. Un couvre-feu est instauré.

Plusieurs voitures ont été incendiées dans la nuit du 13 au 14 juillet dans le pays de Montbéliard, à Montbéliard, Lire l'article

Montbéliard : le pays Comtois à l’honneur des Lumières de Noël
La 34e édition des Lumières de Noël de Montbéliard met à l'honneur le pays comtois.

Dans le contexte sanitaire, l’organisation du marché de Noël de Montbéliard est encore hypothétique. Mais la mairie y croit. Et Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut