Des parlementaires veulent relancer le phase 2 du TGV Rhin-Rhône

Le TGV, ici entre Paris et Francfort. Image par Erich Westendarp de Pixabay

Des élus de Bourgogne Franche-Comté et d’Alsace viennent d’adresser un courrier au Premier ministre et aux ministres de l’Économie, de la Transition écologique, ainsi que des Transports pour faire inscrire dans la plan de relance économique la réalisation de la « branche est » du TGV Rhin-Rhône.

Des élus de Bourgogne Franche-Comté et d’Alsace viennent d’adresser un courrier au Premier ministre et aux ministres de l’Économie, de la Transition écologique, ainsi que des Transports pour faire inscrire dans la plan de relance économique la réalisation de la « branche est » du TGV Rhin-Rhône.


Le TGV Rhin-Rhône a été mis en service en 2011 entre Villers-les-Pots (Côte d’Or) et Petit-Croix (Territoire de Belfort). Le projet prévoyait une deuxième phase, qui comprend 15 km à l’ouest et d’une 35 km à l’est de la ligne actuelle. Initialement prévue à partir de 2014, sa réalisation a été reportée à plusieurs reprises.
En 2019, Elisabeth Borne, alors ministre des Transports, s’est engagée à inscrire l’analyse de ce projet par le Conseil d’Orientation des Infrastructures pour une intégration à la programmation sur la période 2023-2028.
Aujourd’hui, les élus veulent « aller plus vite » : « La nécessaire relance économique nous invite à prioriser des projets dont les impacts seront rapides, significatifs et favorables à la transition écologique », écrivent-ils au Premier ministre et aux ministres de l’Économie, de la Transition écologique, et des Transports.

Ils rappellent également que « les collectivités publiques ont déjà investi 80 millions d’euros pour réaliser les acquisitions foncières, les études techniques et les procédures administratives, tel que le prévoyait le protocole d’intention de financement signé en 2012. » 

L’intégralité de ce courrier est à lire ci-dessous.

Ceci vous intéressera aussi
Les bailleurs sociaux subissent de plein fouet la crise de l’énergie 

Les bailleurs sociaux mettent en place des plans de « sobriété » pour essayer de limiter la casse. | ©Le Trois - Lire l’article

Eau potable : « Il faut raisonner à l’échelle du nord Franche-Comté »

La sécheresse estivale et les déficits pluviométriques fragilisent les capacités d’alimentation en eau potable. Les crises se multiplient. Les restrictions Lire l’article

Un séisme de magnitude 4,8 près de Bâle, ressenti jusque dans la nord Franche-Comté
La carte des séismes sur le site Renass

Un tremblement de terre a été ressenti peu avant 18 h ce samedi, 10 septembre, jusque dans le nord Franche-Comté. Lire l’article

Transports : l’abonnement Campus, des économies pour les étudiants
Une étude est lancée pour étudier la faisabilité de construire une autorité organisatrice des mobilités à l'échelle du nord Franche-Comté.

Depuis le 1er septembre, l'abonnement Campus est disponible à 18€ au lieu de 38€ pour les étudiants de l'Aire urbaine

Défilement vers le haut Aller au contenu principal