PMA développe de nouveaux projets pour la transition numérique du territoire

A la suite de l’appel à projet « Territoire intelligent et durable », la région a octroyé des aides financières à Pays de Montbéliard Agglomération pour des projets en rapport avec la transition numérique.

A la suite de l’appel à projet « Territoire intelligent et durable », la région a octroyé des aides financières à Pays de Montbéliard Agglomération pour des projets en rapport avec la transition numérique.

Une agglomération parfaitement connectée : c’est l’ambition de PMA. En déployant la fibre, pour commencer. « Fin 2022, les 140 000 habitants et entreprises du territoire seront couverts par la fibre », argue le président de PMA, Charles Demouge. Avec en prime, des formations pour que le public senior puisse s’y adapter. Une dizaine de cycles sont prévus en 2022. « La transition numérique est une priorité pour aboutir à un territoire innovant », analyse le président de PMA.

La seconde étape, c’est la réponse à l’appel à projet de la région. Pour un « territoire intelligent et durable. » PMA a proposé six projets à développer avec la région. Cinq d’entre eux bénéficient de subventions allant de 70 à 80%.  « La région a octroyé le maximum des subventions possibles dans le cadre de cet appel à projet, soit un demi-million d’euro », a détaillé le vice-président de région, Patrick Molinoz.

4 projets à destination des habitants

La poubelle connectée, l’Agglomération en est fière. C’est le projet numéro 1. Un capteur informera les  équipes en charge de collecte lorsque les poubelles sont pleines. Ce qui permettra d’éviter les dépôts sauvages, en théorie. « C’est l’occasion de montrer que l’on peut faire un bon usage des données », détaille PMA.

Deux plateformes verront aussi le jour. Un portail numérique citoyen, destiné à répondre aux questions des habitants, sous la forme d’un assistant virtuel. Mais aussi une plateforme à destination des professionnels de santé. Où faire des remplacements, offres d’emploi pour les conjoint(e)s, la plateforme servira « à attirer des professionnels de santé vers l’Agglomération », détaille Charles Demouge. Et notamment vers la maison des professionnels de santé que PMA est en train de construire (lire notre article).

Le dernier projet, balisé par l’aspect « sécurité », est la création d’une application fondée sur le principe des « voisins vigilants ». Les concitoyens pourront signaler des « camionnettes passant souvent devant chez eux », ou « toute chose qui leur paraîtrait inhabituelle ». « Ce projet répond aussi à la demande des services de gendarmerie. C’est un système qui permet de suivre les nuisances », expose Charles Demouge. Gare, tout de même, à une forme de surveillance banalisée. Le président s’en défend : « Il n’est pas question de ça. »

Ceci vous intéressera aussi
Renaud Fouché : «Les états généraux de la santé vont permettre de créer du lien dans le Pays de Montbéliard »

Renaud Fouché, vice-président PMA en charge de la politique de santé analyse la dynamique et le projet autour des états Lire l'article

Pays de Montbéliard : la construction du conservatoire se poursuit

Ce lundi 13 décembre a eu lieu la pose des poutres de la structure du plafond de l’auditorium. Une étape Lire l'article

Cristel, une histoire comme un roman
La couverture du livre "La Force d'y croire" écrit par Bernadette Donade.

L'entreprise de Fesches-le-Châtel est aujourd'hui identifiée comme étant l'un des fleurons du nord Franche-Comté. Mais qui connaît par le menu Lire l'article

Montbéliard : le conservatoire ouvre une filière autour des métiers de la création

Le conservatoire de Montbéliard s’est associé à l’école supérieure de musique dans le but d’ouvrir une filière d’enseignement supérieur autour Lire l'article

Défilement vers le haut