Pays de Montbéliard : l’opposition au transfert du pôle du Mittan grandit 

Une position qui rassemble une grande partie des élus du pays de Montbéliard : celle de ne pas vouloir du transfert du pôle de cancérologie du Mittan, situé à Montbéliard, à Trévenans.
Les trois groupes politiques de PMA ont voté en faveur d'une motion contre le transfert du Mittan. | ©DR
Une position qui rassemble une grande partie des élus du pays de Montbéliard : celle de ne pas vouloir du transfert du pôle de cancérologie du Mittan, situé à Montbéliard, à Trévenans.

Les trois groupes politiques de l’agglomération du pays de Montbéliard se mêlent, à leur tour, du dossier qui concerne un possible transfert de la structure d’oncologie du Mittan à Montbéliard vers l’hôpital Nord Franche-Comté (lire notre article). Lors du conseil communautaire, le 15 décembre dernier, Damien Charlet, maire-adjoint d’Audincourt et vice-président en charge des mobilités, a présenté une motion commune aux trois groupes politiques de PMA (Unis pour réussir, Indépendants et solidaires, Ensemble pour le Pays de Montbéliard 72) qui estiment que le transfert « est un mauvais projet » qui les rend tous « très inquiets ».

Dans cette motion, ils reviennent sur le prix du transfert et la qualité des équipements du Mittan. D’un côté, dénonçant un projet entre « 20 et 25 millions d’euros », qui selon eux, seraient plus utiles au redressement de l’hôpital. De l’autre, démontrant que le projet, en plus d’être coûteux, est contestable. « Le site du Mittan est une unité reconnue par tous pour la qualité et la sécurité des soins, la prise en charge des patients et l’ultra-performance de son plateau technique », défendent les élus dans leur motion. 

Ils rappellent aussi que depuis 1979, quatre extensions ont été réalisées « ainsi que de nombreux investissements en matériel de technologie avancée pour permettre à ce site de demeurer un centre de cancérologie de référence.»  Et avancent que le cadre naturel du site joue un rôle déterminant sur le bien-être des patients.

Pour eux, « seule une motivation technocratique peut expliquer le transfert du pôle de cancérologie du Mittan à Trévenans.» Les élus s’opposent donc quasi unanimement à ce transfert, expliquant n’être pas convaincus « que la fusion des hôpitaux de Belfort et de Montbéliard ait amélioré la qualité du service public hospitalier et de la prise en charge des patients.» Ils souhaitent qu’une audition soit organisée rapidement sous l’égide du président de PMA ou du préfet du Doubs,qui réunisse les associations d’usagers, les professionnels de santé et les élus locaux.  

Ceci vous intéressera aussi
FCSM : Charles Demouge dénonce des comportements de « voyous »

Il n’était pas à l’ordre du jour, mais le sujet du transfert du centre de formation et d’entraînement du FCSM Lire l’article

Mandeure : Mutares finalise l’acquisition de Peugeot Motocycles

La société allemande Mutares vient de finaliser son acquisition de Peugeot Motocycles, rachetée à l’Indien Mahindra. Elle prend le contrôle Lire l’article

Alstom : la tension monte à Belfort à la suite des négociations salariales

Les propositions de la direction nationale d’Alstom dans le cadre des négociations salariales passent mal auprès des salariés du constructeur Lire l’article

Gen-hy s’associe à Eiffage Énergie systèmes pour son usine d’électrolyseurs

Gen-hy et Eiffage Énergie systèmes s’associent et créent la société Gen-hy Cube, qui va porter l’usine de fabrication d’électrolyseurs créés Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal