Pays de Montbéliard : les boulangeries pourront rouvrir à 4 h

Les boulangeries du pays de Montbéliard pourront ouvrir dès 4 h, afin de proposer un service aux salariés de nuit des usines. La préfecture du Doubs a accordé une dérogation au couvre-feu.

Les boulangeries du pays de Montbéliard pourront ouvrir dès 4 h, afin de proposer un service aux salariés de nuit des usines. La préfecture du Doubs a accordé une dérogation au couvre-feu.

Début mars, la visite de la police à la boulangerie Piconneaux, à Sochaux, pour lui interdire d’ouvrir à 6 h, avait suscité de vifs débats. Les artisans ne pouvaient plus fournir de pain frais aux opérateurs de l’usine Stellantis de Sochaux qui débutait au petit matin. Le syndicat Force ouvrière s’était ému de la situation. « Les employés des usines PSA Peugeot-Citroën de Sochaux ne pouvaient pas aller chercher un casse-croute, avant ou après leur journée de travail », dénonçait-il. Une situation ubuesque qu’avait révélée France bleu Belfort-Montbéliard.

Mobilisation

« La boulangerie est un point de passage nécessaire pour ces travailleurs qui retrouvent leurs foyers autour d’un petit-déjeuner ou entament une journée de travail avec du pain frais pour la pause déjeuner », avait écrit Martial Bouquin, maire socialiste d’Audincourt. Il observait notamment que les salariés avaient une dérogation pour aller travailler et que les boulangers sont des commerces essentiels, restés ouverts pendant tous les confinements.

La préfecture du Doubs a finalement accordé une dérogation aux boulangeries du pays de Montbéliard pour ouvrir dès 4 h. « Cette décision répond à une situation ubuesque liée au couvre-feu », commente le syndicat Force ouvrière. « Nous nous félicitons de la décision de monsieur le préfet qui accorde aux boulangers concernés une tolérance les autorisant à ouvrir entre 4h et 6h du matin, afin qu’ils puissent continuer à assurer ce service de première nécessité en direction des salariés, dans le plus strict respect des règles sanitaires », écrivent les députés La République en Marche Denis Sommer et Frédéric Barbier, dans un communiqué de presse.

Ceci vous intéressera aussi
En 2023, Indochine pour la première fois aux Eurockéennes

Le groupe de pop rock français Indochine, qui fête ses 40 ans de carrière, sera présent aux Eurockéennes de Belfort, Lire l’article

Des pochettes de pain pour interpeller sur les violences faites aux femmes

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, le 25 novembre, la préfecture du Lire l’article

Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal