On a suivi une concurrente de la coupe de France de Cosplay

Un déguisement ? Certainement pas, c’est bien plus que ça ! Le cosplay consiste à se créer un costume pour incarner un personnage de fiction. La pratique s’est développée au point que le terme a fait son entrée dans le dictionnaire en 2018.

Kévin Pantin

Un déguisement ? Certainement pas, c’est bien plus que ça ! Le cosplay consiste à se créer un costume pour incarner un personnage de fiction. La pratique s’est développée au point que le terme a fait son entrée dans le dictionnaire en 2018. Un loisir que certains prennent très au sérieux. Une manche de qualification à la coupe de France de cosplay était organisée à la Necromi’Con, ce samedi. Six candidats étaient en lice.

Mélodie, maroquinière de 26 ans, s’est pointée aux aurores au stand de son association de cosplay, installé dans les allées de la Necronomi’Con, à l’AtraXion, à Andelnans. Elle porte pour l’occasion une perruque noire et une robe rouge carmin qu’elle a elle-même fabriquée. En ajoutant des accessoires, elle incarne ainsi Mère Gothel, la méchante mère de Raiponce dans le film de Walt Disney.

Face à elle, un Captain America, un Grindelwald ou encore une Marie Poppins. Un groupe qui ne passe pas inaperçu. Des concurrents oui, mais Mélodie de préciser : « Malgré la compétition, on est comme une grande famille. » C’est donc de manière décontractée que Mélodie se prépare pour la première étape du concours : le predjudging. Cela consiste pour les candidats à se présenter en tenue, seulement devant le jury, lui-même costumé pour l’occasion. Mélodie devra donc affronter l’œil critique d’Armuror, un gigantesque chevalier à l’armure imposante, ou encore obtenir un joli sourire de Jessie, de Toy Stories, et son cheval en peluche posée sur son épaule. À sa sortie, Mélodie se réjouit : « Le jury s’est montré très sympa, ils m’ont posé des questions sur mon costume et la façon dont je l’avais créé. »

Costume, accessoires, musique, chorégraphie…

Mais ce qui fait vraiment briller les yeux de Mélodie, c’est la deuxième partie du concours. La performance face au public et en musique. « La scène, c’est ma drogue : avant l’épreuve, je ressens comme une boule au ventre, et une fois sur scène c’est un véritable feu d’artifice », trépigne-t-elle. Mélodie disparaît alors derrière les rideaux noirs. Tour à tour, les candidats se succèdent sur scène : 1 minute trente pour convaincre et pas une seconde de plus. Leur costume, leurs accessoires et la musique… Chaque élément a son importance. Il faut se démarquer. Satine, une courtisane du moulin rouge, fait tournoyer sa robe et parvient à faire rythmer sa chorégraphie par les clappements de main du public. Alex, des Totally Spies, choisit de mettre en scène une aventure des célèbres espionnes. C’est finalement le tour de Mélodie. C’est sous une grande capuche noire qu’elle s’avance sur la scène. Elle ôte sa cape et laisse apparaitre un large sourire. La magie du cosplay opère. Chanteuse dans un groupe de rock, Mélodie présente l’originalité d’être la seule candidate à vraiment chanter la musique de sa performance.

Sa présentation terminée, Mélodie s’apprête à quitter la scène mais l’animateur la retient. Il lui redemande une chanson. Le public qui s’était plutôt montré avare en applaudissements tout au long du concours ne se fait, cette fois-ci, pas prier pour encourager Mélodie, qui s’empresse de remonter sur scène pour interpréter Le bonhomme de neige. « Je suis ravie de ma performance, j’ai vraiment adoré », s’exclame-t-elle. Elle peut enfin ôter sa perruque noire pour laisser apparaître ses cheveux plus clairs.

Une belle surprise

C’est finalement l’heure de délibérer. Pour la complexité technique de son costume et pour sa mise en scène audacieuse, c’est Doctor Strange qui remporte le concours. Raté pour Mélodie. « Le costume n’était pas aussi élaboré que celui des autres concurrents. Un morceau de la doublure dépassait aussi pendant la performance, ce qui rendait l’ensemble moins esthétique. Néanmoins, la prestation de mère Gothel était très impressionnante », confie Armuror, l’un des jurés.

Mais le public n’a pas dit son dernier mot. Après comptage des votes, c’est bien Mélodie qui a conquis le cœur du public. Des enfants se pressent pour lui demander une photo. Elle n’a peut-être pas remporté le concours, mais cette reconnaissance est tout aussi belle.

Ceci vous intéressera aussi
À la Necronomi’Con, le ballet des sabres

À l’occasion de la troisième saison de la Necronomi’Con, une convention geek qui met à l’honneur la culture nippone, organisée Lire l'article

Matthieu Godard, itinéraire d’un libraire rebelle

Après avoir écumé les conventions et les salons de la France entière, Matthieu Godard a ouvert sa propre librairie, Le Lire l'article

Kathlyne, toujours aux petits soins des exposants de la Necronomi’Con

Des coulisses de la grande scène à l’entrepôt en passant par de nombreux stands, Kathlyne court partout. Elle est chargée Lire l'article

L’objet dont vous êtes le plus fier… sur les stands de la Necronomi’Con [Photos]

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut