Nouvelle arrestion dans l’enquête sur les fusillades de Besançon

Un suspect a été mis en examen notamment pour « tentative d’assassinat » et incarcéré dans l’enquête sur les fusillades et règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants dans le quartier sensible de Planoise, à Besançon

(AFP)

Un suspect a été mis en examen notamment pour « tentative d’assassinat » et incarcéré dans l’enquête sur les fusillades et règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants dans le quartier sensible de Planoise, à Besançon, a-t-on appris dimanche auprès du parquet. L’homme a été interpellé dans une commune du Jura en compagnie d’un individu qui « était en situation d’évasion » dans une affaire distincte, a indiqué à l’AFP le parquet, confirmant une information de l’Est Républicain. Il a été mis en examen pour « tentative d’assassinat » et « trafic de stupéfiants » notamment, puis placé en détention provisoire en début de semaine, a ajouté le parquet, sans plus de précisions. Dans cette enquête, une trentaine de personnes, dont des mineurs, ont été interpellées ces derniers mois, la plupart étant écrouées. Elles sont suspectées d’appartenir à deux équipes rivales qui ont multiplié les fusillades, de novembre 2019 à mars dernier, pour tenter de s’arroger le contrôle du marché de la drogue à Planoise, un quartier dit de reconquête républicaine où résident 18.000 habitants. Ces règlements de comptes ont fait une douzaine de blessés, âgés de 14 ans à 31 ans, et un mort, âgé de 23 ans. Selon l’Est Républicain, l’homme incarcéré la semaine dernière « pourrait également être lié à l’incendie criminel de la fourrière municipales du 31 décembre 2019 ». Ce jour-là, quatre malfaiteurs armés avaient mis le feu à une voiture volée, stationnée dans l’enceinte de la fourrière. L’incendie s’était propagé à plusieurs dizaines d’autres véhicules et avait endommagé un supermarché voisin. Trois hommes directement mis en cause dans l’incendie ont été incarcérés.

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19: le nombre d’hospitalisation baisse, mais l’ARS redoute le variant anglais
Centre de dépistage covid-19 BioAllans, installés dans les anciens locaux de la chambre des métiers et de l'artisanat, à Danjoutin.

De nombreux indicateurs sont passés au vert en Bourgogne-Franche-Comté et la vaccination progresse chez les plus de 75 ans notamment. Lire l'article

Bourgogne-Franche-Comté : un reflux des décès depuis fin janvier
L'évolution des décès département par département. (doc Insee)

L'évolution des décès département par département.| © (doc Insee) Entre le 1er janvier et le 15 février 2021, la Bourgogne-Franche-Comté Lire l'article

Doubs: face à la croissance « fulgurante » des cas de variants étrangers, la préfecture durcit les mesures
La préfecture du Doubs a annoncé jeudi le durcissement des mesures sanitaires dans quatre communes du département, dont Besançon, et une campagne de dépistage massive après avoir constaté une croissance "fulgurante" des variants étrangers du Covid-19

Doubs: croissance "fulgurante" des cas de variants étrangers, la préfecturedurcit les mesures Doubs: croissance "fulgurante" des cas de variants étrangers, Lire l'article

Optymo et la gendarmerie formalisent un partenariat sur le réseau suburbain
Optymo et la gendarmerie formalisent un partenariat sur le réseau suburbain

Contrôle de la gendarmerie sur le réseau Optymo. | ©Groupement de gendarmerie du Territoire de Belfort Le groupement départemental de Lire l'article

Défilement vers le haut