Nicolas Wilhelm, nouveau rédacteur en chef de France Bleu Belfort-Montbéliard

Nicolas Wilhelm a été nommé rédacteur en chef de France Bleu Belfort-Montbéliard. C’est la première fois qu’un Belfortain prend la tête de la rédaction. Nicolas Wilhelm est à France Bleu Belfort-Montbéliard depuis 2008.

Nicolas Wilhelm a été nommé rédacteur en chef de France Bleu Belfort-Montbéliard. C’est la première fois qu’un Belfortain prend la tête de la rédaction. Nicolas Wilhelm est en poste dans le nord Franche-Comté depuis 2008.

En 1982, quand on l’a créé, on l’appelait Radio Belfort. Elle est devenue ensuite Radio France Belfort-Montbéliard, puis France Bleu Belfort-Montbéliard en 2002 lorsque les radios locales de Radio France sont regroupées au sein du réseau France Bleu. Pour la première fois, un Belfortain dirige la rédaction de la station de radio ; il a passé son enfance à Andelnans. Nicolas Wilhelm, 48 ans, vient d’être nommé au poste de rédacteur en chef. Il assure l’intérim depuis le 15 mars 2021 et le départ de Jonathan Landais à Chambéry (Savoie) à France Bleu Pays de Savoie. La station est dirigée par Stéphane Vallée.

Nicolas Wilhelm a suivi un parcours atypique. Alors titulaire d’un DUT Techniques de commercialisation en 1995, il débute dans la profession en réalisant des chroniques à Radio Top Héricourt, de 1995 à 1996. Il débute les piges à France Bleu en 1997, station qu’il avait découvert au cours d’un stage en 1996. « Quand j’ai mis les pieds dedans, je n’en suis plus jamais sorti », sourit Nicolas Wilhelm. « Il a travaillé pour les stations d’Alsace, Besançon et en télévision pour France 3 Franche-Comté. Nicolas Wilhelm a aussi été le correspondant foot de France Inter et France Info à Sochaux entre 1999 et 2005 », indique Radio France dans sa présentation.

Il collabore avec la station jusqu’en 2005. Sans formation, il ne peut postuler à un poste de permanent dans le groupe. À 30 ans, déjà parent, il retourne alors à l’école et intègre le centre universitaire d’enseignement du journalisme (Cuej) de Strasbourg (Bas-Rhin), via une validation des acquis de l’expérience (VAE) ; il est diplômé en 2005. Il intègre Radio France comme titulaire en 2006 en rejoignant France Bleu Auxerre. Il retrouve ses terres belfortaines en 2008, comme reporter.

Celui qui a suivi l’actualité de l’AJ Auxerre est surtout un inconditionnel fan du Football-Club Sochaux-Montbéliard (FCSM), fidèle d’Auguste-Bonal depuis l’âge de 10 ans ; il fait même une courte apparition dans le tournage de l’émission de C’est pas sorcier sur les coulisses du football, en 2006, où le FCSM est mis en avant pour sa formation (25’40 dans la vidéo ci-dessous).

Nicolas Wilhelm a une connaissance fine « du terrain ». Il saisit les enjeux et connait déjà les acteurs. « C’est une fierté et une responsabilité aussi », confie-t-il quant à sa nomination. Il a accompagné, lors de son intérim, la mise en place de la matinale filmée avec France 3 Franche-Comté. S’il veut renforcer la présence de la station sur le Web, il est aussi conscient que cela ne se fera pas du jour au lendemain. Il veut « sortir des sentiers battus », pour avoir encore plus « de proximité », une identité forte de la station. Nicolas Wilhelm s’appuie sur une équipe de sept journalistes.

Ceci vous intéressera aussi
Montbéliard : festoyer avant la rentrée au festival des Mômes 

Le festival des Mômes revient dans son format originel du 25 au 28 août. Pour se repérer, les 5 infos Lire l'article

Proch’Parole à l’écoute des proches des patients souffrant de troubles psychiques

À l’initiative de trois infirmières, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté a mis en place un groupe de parole destiné aux familles Lire l'article

Nord Franche-Comté : les eaux de baignade sont de bonne qualité

L’Agence Régionale de Santé (ARS) déploie chaque année une surveillance sanitaire de la qualité de l’eau des zones de baignade. Lire l'article

Montbéliard : le forum Hydrogen propose des ateliers innovation

La 2e edition du Forum Hydrogen business for climate se tient à l’Axone de Montbéliard, les 8 et 9 novembre. Lire l'article

Défilement vers le haut