Municipales : sept seconds tours dans le nord Franche-Comté

Sept seconds tours sont programmés dans le nord Franche-Comté pour les municipales.

À la suite de la crise sanitaire, le Gouvernement a programmé le second tour des élections municipales le 28 juin. Dans le nord Franche-Comté, sept communes sont concernées : trois dans les pays de Montbéliard, deux dans le Territoire de Belfort et deux dans le pays d’Héricourt. Le point.

À la suite de la crise sanitaire, le Gouvernement a programmé le second tour des élections municipales le 28 juin. Dans le nord Franche-Comté, sept communes sont concernées : trois dans les pays de Montbéliard, deux dans le Territoire de Belfort et deux dans le pays d’Héricourt. Le point sur les listes. 

Dans la cité du pays de Montbéliard, aux portes de la cité des Princes, c’est une triangulaire qui se joue. Les trois listes du premier tour se sont maintenues. Et c’est une triangulaire particulièrement indécise. Au premier tour, 4 voix séparaient la liste menée par Pierre Schlatter, maire sortant, et la liste menée par Jean-Luc Guyon, son ancien 1er adjoint. Les deux listes recueillent respectivement 36,80 et 36,33 % des suffrages exprimés. Derrière, la liste de Jacques Jouffroy accuse un retard de 10 points, représentant 80 voix sur le deuxième et 84 sur le premier.  

Ce sera une quinquangulaire ! C’est-à-dire que cinq listes seront présentes au second tour. Et il y en avait déjà cinq au premier tour dans cette ville de près de 5 000 habitants. Jean-Pierre Hoquet (DVD), le maire sortant, en poste depuis 2014 après avoir gagné de 14 voix contre le socialiste Jean Tyrode, arrive en tête du 1er tour. Il recueille 33,82 % des voix exprimées. Il est suivi de la liste divers gauche menée par Patrick Aldin, recueillant 27,71 % des voix. Cela représente 87 voix d’écart entre les deux listes. Au premier tour, 1 459 électeurs avaient voté, soit une participation de 43,49 %. Derrière, la liste divers droite de Sandra Ramalho recueille 13,96 % des suffrages exprimés. Son époux, sur la liste, était dans la majorité sortante. Comme Julien Ceccarelli, qui mène une liste ayant recueilli 13,33 % des voix au premier tour. La liste menée par Stéphane Podgora (divers gauche), avec d’anciens conseillers de Jean Tyrode, avait terminé cinquième, recueillant 11,5 % des suffrages. Trois conseillers municipaux de cette commune siègeront à Pays de Montbéliard Agglomération.

La commune de près de 11 000 habitants a basculé à droite en 2014. Au premier tour, il y avait quatre listes. La liste du maire sortant, Philippe Gauthier, a terminé en tête avec 36,01 % des suffrages exprimés, suivi par la liste divers gauche de Claude-Françoise Saumier, qui a enregistré 33,09 % des suffrages exprimés, soit 69 voix d’écart entre les deux. La liste divers centre de François Sahler avait recueilli 26,44 % des voix et aurait pu se maintenir. Elle ne participera pas au second tour. La liste d’extrême gauche de Michel Treppo avait recueilli 4,44 % des voix. La liste du maire sortant accueille notamment Valère Nedey, patron du groupe automobile et conseiller régional d’opposition, Les Républicains. Il aimerait un siège à l’agglomération. Huit sièges sont à pourvoir à PMA.  

La cité de près de 5 000 habitants, dans le Territoire de Belfort, verra s’opposer deux listes. Elles étaient trois au premier tour. La liste menée par Éric Koeberlé (Les Républicains) a recueilli 42,86 % des suffrages. La liste menée par Gérald Loridat (divers gauche, proche de la liste belfortaine 2020 en commun) a recueilli 32,82 % des voix. 124 voix séparent les deux listes. La liste menée par Chantal Bueb (divers droite), issue de l’ancienne majorité, a recueilli 24,31 % des voix. Elle n’a pas déposé de liste pour le second tour et n’a pas fusionné avec d’autres listes. L’abstention s’est élevée à 56,53 % au premier tour.

À Belfort, quatre listes ont été déposées pour le second tour des élections municipales. La liste menée par Maude Clavequin pouvait fusionner, avec les 7,57 % recueillis, mais il n’en est rien. Les listes de gauche de 2020 en commun (15,26 %) et de Belfort en Grand (12,88 %) n’ont pas trouvé de terrain d’entente pour travailler ensemble. 200 voix les séparaient au premier tour. Sera présent également la liste divers centre menée (!) par Marie-José Fleury, sur laquelle apparaît le député européen Modem Christophe Grudler. Elle avait recueilli 10,22 % des suffrages exprimés. Devant, loin, la liste de Damien Meslot avait recueilli 48 % des suffrages exprimés, enregistrant 2 759 voix d’avance sur le deuxième. Il n’est pas passé loin d’une élection au premier tour. À Belfort, l’abstention s’était élevée à 64,28 % !

À Héricourt, c’est une triangulaire. Il y avait cinq listes au premier tour. Fernand Burkhalter (divers gauche), le maire sortant, avait recueilli 46,85 % des suffrages exprimés, suivi par la liste de Gilles Lazar (divers gauche, proche du mouvement 2020 en commun) avec 33,54% des suffrages, soit 407 voix entre les deux candidats. Patrick Adam (divers droite) se maintient. Il avait recueilli 11,81 % des suffrages. L’abstention s’élevait à 57,84 % le 15 mars.

Dans cette commune de moins de 1 000 habitants, la situation est particulière. 13 des 15 sièges à pourvoir au conseil municipal l’ont été au premier tour. Il reste deux conseillers à élire. Dans ces scrutins, il est possible de rayer des noms et d’en ajouter. Et pour être élu au premier tour, il fallait avoir la majorité absolu et que cela représente plus de 25 % des inscrits. Dix candidatures apparaissent pour ces deux postes encore vacants. Les candidats sont élus à la majorité relative. Ceux ayant le plus de voix sont élus. « Si plusieurs candidats obtiennent le même nombre de suffrages, c’est le plus âgé qui est élu », indique un site spécialisé dans la vie publique.

Ceci vous intéressera aussi
Téléchargez la nouvelle attestation dérogatoire
La nouvelle attestation entre en vigueur ce samedi.| © archives LeTrois - P.-Y.R.

La nouvelle attestation entre en vigueur ce samedi.| © archives LeTrois - P.-Y.R. A partir de ce samedi 28 novembre, Lire l'article

Le marché automobile limite la casse pendant ce confinement

Les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 27% pendant le second confinement, contre 72% en mars et 89% en Lire l'article

Le nord Franche-Comté veut attirer une usine d’électrolyseurs de McPhy
Le nord Franche-Comté veut attirer une usine d’électrolyseurs de McPhy

À côté des projets emblématiques de la filière hydrogène du nord Franche-Comté, les élus tentent d’attirer l’industriel français McPhy. L’objectif : Lire l'article

Le fonds Maugis sur les rails, premières annonces en janvier
Le flou entoure le projet de délocalisation de

Pas encore d’annonce de soutien. Mais des éléments qui s’imbriquent. Le comité Maugis s’est réuni ce mardi 1er décembre pour Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut