Montbéliard : le Périgord brillera sous les Lumières de Noël en 2022

Lumières de Noël à Montbéliard.

La 36e édition des Lumières de Noël se tiendra du 26 novembre au 24 décembre, avec un invité d’honneur venu du Sud-Ouest. Zoom sur cette nouvelle édition et retour sur celle de 2021.

La 36e édition des Lumières de Noël se tiendra du 26 novembre au 24 décembre, avec un invité d’honneur venu du Sud-Ouest. Zoom sur cette nouvelle édition et retour sur celle de 2021.

La maire de Montbéliard, Marie-Noëlle Biguinet, a annoncé lors d’une conférence de presse  l’invité d’honneur de la 36e édition des Lumières de Noël qui se tiendra du 26 novembre au 24 décembre. Et l’édition aura des accents du Sud-Ouest de la France, car c’est le Périgord (contrée qui recouvre à peu de choses près l’actuel département de la Dordogne, dans la région Aquitaine) qui a été sélectionné. Pourquoi ce choix ? Le Périgord porte des valeurs fortes et authentiques, explique la maire. « L’histoire et la gastronomie du Périgord sont réputées et servent de socle pour conserver au fil du temps le nom Périgord », détaille la Ville dans un communiqué. 

Gastronomie, pour son foie gras, sa truffe, ses cèpes. Mais aussi ses confits, ses magrets, son vin de Bergerac, le célèbre Monbazillac ou encore ses eaux de vie des vieilles distilleries du Périgord. Authenticité, pour son savoir-faire « exceptionnel », estime Marie-Noëlle Biguinet. Coutellerie, vert soufflé de Limeuil, fabrication de pastels de Montignac, porcelaine, poterie, céramique…. En tout, une dizaine d’artisans venant du Périgord devraient être présents. 

425 000 visites en 2021

La conférence de presse organisée a aussi été l’occasion de revenir sur les chiffres de fréquentation de l’an passé. Malgré les mesures : masque, passe sanitaire dans les zones de restauration, les visiteurs ont répondu présents, avec 425 000 visites. « En plus des contraintes sanitaires, nous avons eu 15 jours de pluie au départ qui n’ont pas aidé », expose la maire avant d’ajouter que malgré cela, les Lumières de Noël restent la manifestation la plus importante en termes de fréquentation de la région Bourgogne-Franche-Comté. « Ce ne sont les chiffres des années fastes, mais c’était une excellente édition », assure la maire. Rappelant que le record a été atteint en 2016, avec 560 000 visiteurs. 

Concernant la répartition, 54% des visiteurs venaient du Doubs. 46% du reste de la France et de l’étranger. Les visiteurs venant de la région ont généré 277 881 visites, avec une dominance dans le Doubs (48%).Les départements qui se sont le plus rendus au marché de Noël sont le Rhône, la Saône-et-Loire et le Bas-Rhin, explique la maire qui se dit étonnée que les Bas-Rhinois se soient autant déplacés. Quant aux touristes étrangers, ils sont majoritairement venus de Suisse, d’Allemagne, de Belgique et d’Espagne. Des chiffres et des provenances calculées avec Doubs Tourisme et Flux Vision, un dispositif proposé par Orange qui permet de borner les téléphones et de réaliser des statistiques de fréquentation : sur une période allant de novembre à janvier, permettant de déduire les locaux et les personnes venant travailler. 

 
Ceci vous intéressera aussi
Le pays de Montbéliard finaliste pour être capitale française de la culture 2024

Trois agglomérations, Alès, Bourg-en-Bresse et Montbéliard, sont finalistes pour devenir en 2024 la deuxième "capitale française de la culture", a Lire l'article

Pour les infirmières en psychiatrie dans le privé, l’amour du travail ne suffit plus

Plusieurs infirmiers en psychiatrie témoignent des mauvaises conditions dans le privé. Salaires inégaux, heures à gogo, intérimaires pour remplacer les Lire l'article

Proch’Parole à l’écoute des proches des patients souffrant de troubles psychiques

À l’initiative de trois infirmières, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté a mis en place un groupe de parole destiné aux familles Lire l'article

Nord Franche-Comté : les eaux de baignade sont de bonne qualité

L’Agence Régionale de Santé (ARS) déploie chaque année une surveillance sanitaire de la qualité de l’eau des zones de baignade. Lire l'article

Défilement vers le haut