Meurtre d’Alexia Daval sa famille s’est sentie « manipulée » par le mari

La famille d’Alexia Daval a choisi de s’exprimer et décrit le comportement du mari d’Alexia Daval, Jonathann, après sa disparition.

La famille d’Alexia Daval s’est sentie « manipulée » et « trahie » par Jonathann Daval qui a reconnu, après trois mois de dissimulations, avoir étranglé son épouse Alexia, dans une interview accordée à BFMTV.
« On s’est bien fait manipuler, il s’était fait un scénario », a déclaré Isabelle Fouillot, la mère d’Alexia Daval, selon des propos en partie retranscrits sur le site de la chaîne, alors que son père, Jean-Pierre Fouillot, le vit comme « une trahison ».
Pour la sœur de la jeune femme, Stéphanie Gay, « la manipulation est allée très loin ».

Le samedi matin 28 octobre 2017, Jonathann Daval est arrivé « en pleurs » au domicile des parents de sa femme, vers 11h à Gray, « en disant que quelque chose était arrivé à Alexia », a raconté la famille de la jeune femme.
L’informaticien de 34 ans avait alors expliqué que son épouse était partie courir vers 9 h – 9 h 15, et n’était pas rentrée. Une version qu’il maintiendra pendant trois mois, jusqu’à reconnaître en garde à vue avoir tué sa femme au domicile conjugal dans la nuit du 27 au 28 octobre.

« Je lui ai dit que ce n’était pas possible, qu’elle avait dû rencontrer quelqu’un en chemin (…), moi je m’attendais à ce qu’elle arrive. Mais lui était déjà en pleurs », a confié la mère d’Alexia.
Le beau-frère de la jeune femme, Grégory Gay, emmène Jonathann Daval en voiture rechercher la joggeuse sur son parcours de course habituel. « On a (…) regardé dans les fossés si on trouvait quelque chose », témoigne-t-il.
Jonathann Daval appelle Alexia sur son portable, puis les deux hommes se rendent aux urgences et enfin à la gendarmerie pour signaler la disparition vers 12 h 30.
Le corps brûlé d’Alexia Daval a été retrouvée trois jours plus tard, dissimulé sous des branchages dans un bois près de Gray. Selon l’autopsie, elle a été frappée et étranglée à mains nues.
Pendant trois mois, Jonathann Daval s’était présenté comme un veuf éploré, soutenu par les parents de la victime. Il avait participé à plusieurs hommages rendus à la victime, évoquant Alexia comme son « oxygène ». Jonathann Daval a été mis en examen pour « meurtre sur conjoint » et incarcéré le 30 janvier.

(AFP)

Ceci vous intéressera aussi
Alain Fousseret, l’écologie en partage

C’est un pionnier de l’écologie politique qui s’en est allé subitement. Alain Fousseret, ancien vice-président du conseil régional Franche-Comté, est Lire l’article

La pive, cette monnaie locale qui se développe dans le Territoire de Belfort

Redonner du sens à l’économie. Promouvoir une économie locale et circulaire. C’est le but de la pive, une monnaie locale Lire l’article

Les Fake news : la construction d’une autre réalité [vidéo]

Les Fake news inondent nos réseaux à une échelle jamais vu et avec une rapidité qu’il est très difficile de Lire l’article

40 communes du nord Franche-Comté ont un fort potentiel radon dans leur habitat

Le pôle métropolitain, après une étude de l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, propose aux communes potentiellement soumises à Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal