Les Eurockéennes de Belfort reviennent avec Muse et Stromae comme têtes d’affiche

Après deux éditions plombées par la crise du Covid, les Eurockéennes de Belfort font leur grand retour en 2022 : pour sa 32e édition, le festival s’offre un budget record et annonce Muse, Stromae, Bob Sinclar et Nick Cave comme têtes d’affiche.

(AFP)

Après deux éditions plombées par la crise du Covid, les Eurockéennes de Belfort font leur grand retour en 2022 : pour sa 32e édition, le festival s’offre un budget record et annonce Muse, Stromae, Bob Sinclar et Nick Cave comme têtes d’affiche.

« La musique c’est la vie, la musique revient, la vie revient! », a lancé lors de la présentation de la programmation jeudi à Belfort Matthieu Pigasse, le président du festival prévu du 30 juin au 3 juillet, et qui attiré jusqu’à 135.000 spectateurs en 2018, année record. Avec 9,7 millions d’euros, cette édition sera marquée par « le plus gros budget que les Eurockéennes ont pu monter », a insisté Jean-Paul Roland, le directeur du festival, sacré en mars 2020 « meilleur festival » au monde aux réduit baptisé « Résidence secondaire », M. Pigasse a insisté sur le « bonheur de se retrouver aujourd’hui (…) La dernière édition c’était 2019, c’était l’ancien monde… »

54 artistes dont 45 nouveaux venus

Au menu de ces « Eurocks » enfin rendues à elles-mêmes, une programmation largement rafraichie, avec 54 artistes, dont 45 qui n’y ont jamais joué. Tête d’affiche incontestée : le groupe britannique Muse, déjà prévu en 2021 et qui sera bien présent cette année sur la scène franc-comtoise : c’est « une très grosse tête d’affiche, on ne pensait plus pouvoir les accueillir sur les Eurocks (mais) on y arrive encore », s’est félicité Kem Lalot, le programmateur. Muse est « l’un des plus grands groupes de scène au monde », a souligné M. Pigasse.

Egalement prévu sur la grande scène : le Belge Stromae, « accueilli à chaque nouvel album » à Belfort; le cultissime crooner australien Nick Cave, accueilli pour la dernière fois au Eurockéennes « en 1996 »; le groupe de rock britannique Foals, « vraie machine à danser », ou encore SCH, « le nouveau pape » du hip-hop en France, genre abondamment représenté cette année à Belfort, a détaillé Kem Lalot. Les « Eurocks » accueilleront notamment Kaaris et Kalash Criminel dans le cadre d’une « collaboration éphémère », a-t-il souligné.

Parmi les autres artistes annoncés, selon le programmateur : les stars de l’électro française Bob Sinclar et Pedro Winter, qui ont prévu « un best of de tout ce que la French Touch a fait de meilleur »; du métal avec Suicidal Tendencies ou Fever 333, groupe américain « engagé contre le suprématisme blanc »; une vingtaine d’artistes féminines ou encore le duo Black Pumas. »Le samedi soir, à partir de minuit », les organisateurs prévoient par ailleurs sur les quatre scène du festival « une grosse +teuf+ » avec huit artistes, a annoncé Kem Lalot.

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les Lire l'article

L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut