Législatives : Samia Jaber se retire

Samia Jaber, qui avait annoncé il y a bientôt un mois sa candidature aux élections législatives dans la 2nde circonscription du Territoire de Belfort vient de se rétracter. Une décision qui ne signe pas, pour le moment, le début d’un consensus avec la Nupes.

Samia Jaber, qui avait annoncé, il y a bientôt un mois, sa candidature aux élections législatives dans la 2nde circonscription du Territoire de Belfort vient de se rétracter. Une décision qui ne signe pas, pour le moment, le début d’un consensus avec la nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) représentée par Florian Chauche dans la 2nde circonscription.

 Une rétractation, non sans amertume. C’est ce qui ressort du communiqué de presse envoyé par Samia Jaber, candidate divers gauche aux élections législatives, dans l’après-midi ce 17 mai. Dans celui-ci, elle annonce le retrait de sa candidature dans la 2nde circonscription du Territoire de Belfort. Un retrait attendu par ses détracteurs, puis démenti la semaine passée par la postulante qui considérait que sa candidature était complémentaire à celle de la Nupes, représentée par Florian Chauche. Voir essentielle, pour parler à toutes les sensibilités de la gauche (voir notre article)

Elle fait finalement marche arrière. « Après avoir consulté les forces de gauche, élus, syndicats, citoyens, et en prenant en compte la forte attente de nos électeurs de voir toutes les familles rassemblées : nous faisons le choix aujourd’hui de voir toutes les familles rassemblées », explique-t-elle. Avant de préciser : «  Fut-il trop parisien et trop partisan ». Dans son communiqué, elle affirme regretter une coalition qui exclut certaines composantes de la gauche, ainsi qu’une partie des électeurs. « Cet accord d’exclusion risque de compromettre le vote d’adhésion nécessaire pour franchir le 1er tour, mais plus encore, pour espérer l’emporter au second tour », pointe la conseillère municipale et départementale du Territoire de belfort. 

La Nupes, pour Samia Jaber, a investi ses candidats sans prendre en compte les spécificités et dynamiques locales. Avant d’ajouter que « cela est vrai dans la deuxième circonscription du Territoire de Belfort comme dans une grande majorité des 577 circonscriptions du pays », manière à la fois de tempérer son propos et montrer son désaccord face à cette coalition. Loin du consensus, les candidats de la coalition de gauche affirment ne pas avoir été prévenus de cette décision, qu’ils ont appris dans la presse. « Je ne peux toutefois que féliciter cette décision », a commenté Florian Chauche, candidat LFI issu de l’accord national de la Nupes dans la seconde circonscription du Territoire de Belfort. 

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Malsaucy : 8 tonnes de poissons sains repêchés lors de la vidange

Un virus qui atteint les carpes Koï a nécessité, lors de la vidange du Malsaucy, un protocole spécifique pour l'éradiquer Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal