Le pays de Montbéliard plein gaz vers la coupe Gordon-Bennett

Du 12 au 21 septembre, l’aérodrome de Courcelles-lès-Montbéliard sera le camp de base de la plus ancienne compétition de sports aériens, la coupe Gordon-Bennett. Ce sera la 63e édition de cette compétition créée en 1906. Pour l’occasion, trois jours de manifestations ouvertes au public sont programmés à l’aérodrome.

Du 12 au 21 septembre, l’aérodrome de Courcelles-lès-Montbéliard sera le camp de base de la plus ancienne compétition de sports aériens, la coupe Gordon-Bennett. Ce sera la 63e édition de cette compétition créée en 1906. Pour l’occasion, trois jours de manifestations ouvertes au public sont programmés à l’aérodrome.

Prenez votre agenda ! Le vendredi 13 septembre, vers 19 h, les dix-neuf équipages de ballons à gaz participant à la coupe Gordon-Bennett 2019 s’élanceront depuis l’aérodrome de Courcelles-lès-Montbéliard. À quelques minutes d’intervalle, au son de leur hymne national. Chaque équipage, représentant onze nationalités, est composé de deux pilotes. Leur objectif : effectuer la plus longue distance, sans atterrir. Toutes les équipes ont un ballon équivalent, partent du même endroit et disposent de la même quantité de « carburant » (600 à 800 kg de sable et 1 000 m3 d’hydrogène). Les équipages peuvent voler jusqu’à trois ou quatre jours en moyenne ! « Les pilotes doivent par contre être revenus au point de départ par leurs propres moyens avant la cérémonie de remise des prix, sous peine de disqualification », prévient Pays de Montbéliard Agglomération dans son dossier de presse. La remise des trophées est prévue le 21 septembre, au musée de l’Aventure Peugeot, à Sochaux.

Une terre de l’histoire de l’aviation

Si la France accueille cette prestigieuse compétition, c’est qu’un équipage français l’a remportée en 2017. Le Lillois Vincent Leys, accompagné de Christophe Houver, était parti de Fribourg en Suisse et s’était posé en Estonie… Il avait effectué plus de 1 800 km en 4 jours… Vertigineux.

0
En euros, la subvention allouée par PMA à l’association organisatrice de l’événement. Le syndicat mixte de l’aérodrome met à disposition l’équipement.

La centralité de Montbéliard dans le continent européen, donne du piment à cette édition. « Suivant les vents, les concurrents pourront aller aussi bien au Portugal que dans les pays de l’Est. Cela dépendra des pilotes, mais aussi de leur équipe au sol qui leur proposera des stratégies de vol afin d’aller le plus loin possible. Il faut calculer le mieux possible afin de ne pas consommer trop de sable », précise Nicolas Maurice, président du cercle aérostatique du Pays de Montbéliard et de l’association Gordon Bennett Montbéliard 2019, organisatrice de l’événement.

« La coupe Gordon Bennett est la plus ancienne et la plus prestigieuse des compétitions de sports aériens au monde, souligne Pays de Montbéliard Agglomération, honoré d’accueillir cette épreuve. C’est la seule course aéronautique qui réunit autant de nations différentes. » La première édition a été organisée en 1906 et le départ avait été donné dans le jardin des Tuileries, à Paris. Elle avait été sponsorisée par Gordon Bennett, héritier du journal New York Herald. « Le Pays de Montbéliard a été retenu parmi plusieurs sites français en lice, une reconnaissance pour notre territoire qui a su au fil des années devenir une référence dans l’accueil des manifestations sportives et populaires », apprécie Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard Agglomération, cité dans le dossier de presse. La candidature de Montbéliard s’opposait à celles de Chambord, Lyon, Saint-Étienne, Valencienne ou encore Belfort… « Pour rappel, note Pays de Montbéliard Agglomération, c’est sur ce terrain, appartenant alors aux usines Peugeot, que le 4 mai 1924, un illustre inventeur (…) Étienne Oehmichen, a fait voler sur une distance d’1 km environ le premier hélicoptère stabilisé par quatre rotors à axe vertical. C’est donc sur ces terres que fut homologué le premier record pour un hélicoptère ! »

En parallèle de la compétition, trois jours d’animations et de démonstrations sont programmées à l’aérodrome, le vendredi 13, le samedi 14 et le dimanche 15 septembre. L’entrée sera payante. On attend notamment un show aérien de la Patrouille de France, des démonstrations aériennes de montgolfières ou d’hélicoptères. On pourra aussi suivre en direct les trajets des équipages