Le Lion et la citadelle de Belfort élus « Monument préféré des Français »

Lion de Belfort

Le Lion de Belfort et la citadelle ont représenté la Bourgogne-Franche-Comté pour l’édition 2020 du Monument préféré des Français.

Le Lion de Belfort et la citadelle ont représenté la Bourgogne-Franche-Comté pour l’édition 2020 du Monument préféré des Français. Et le symbole de Belfort a terminé à la 1re place ! L’annonce des résultats a été faite ce vendredi soir, à l’occasion d’une émission spéciale sur France 3.  Un bel hommage pour les 150 ans du siège de 1870. – mis à jour le 18 septembre à 23h29.

14 monuments étaient en lice. Mais c’est le Lion et la citadelle de Belfort qui ont été élus Monument préféré des Français, ce vendredi soir, à l’occasion d’une émission spéciale présentée par Stéphane Bern, sur France 3. Le Lion et la citadelle de Belfort étaient en finale face au palais idéal du facteur Cheval, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

« Déjà classés au titre des monuments historiques, fréquentés par près de 220 000 visiteurs chaque année, c’est une fierté pour la Ville de Belfort que le Lion et la Citadelle soient célébrés et autant reconnus au niveau national », commente Delphine Mentré, Adjointe en charge de la culture et du patrimoine. « Cette victoire couronne des années d’efforts de la part des agents et de la municipalité de Belfort ! apprécie de son côté le maire de Belfort, Damien Meslot. Le reportage vous a montré que la Citadelle était vaste et le Lion colossal, ils constituent des éléments incontournables de notre politique culturelle. Mais leur entretien et leur animation réclament beaucoup d’énergie et de temps aux équipes municipales. Cette victoire est donc très importante car elle nous encourage à persévérer dans nos efforts pour mieux accueillir les visiteurs et leur faire comprendre le site. Très prochainement, nous allons ainsi améliorer et moderniser l’accueil dans la Citadelle et le musée d’Histoire qui s’y trouve. »

150 ans du siège de 1870

La plaque « Monument préféré des Français 2020 » va être installée sur le parvis au pied du Lion a annoncé Damien Meslot, maire de Belfort, au cours de l’émission lors de la remise du prix, sur la terrasse de la citadelle.

La citadelle supporte deux sièges au XIXe siècle, l’un en 1813-1814, puis 1815, l’autre pendant 103 jours, en 1970-1871. On célèbre cette année les 150 ans de ce siège. La ville est alors défendue par le colonel Denfert-Rochereau. Le Lion de Belfort est édifié pour honorer cette défense des Belfortains. « Construit en grès rose, mesurant 11 m de haut et 22 m de long, il a été sculpté par l’artiste colmarien Frédéric Auguste Bartholdi (1834 – 1904) et est installé au flanc de la citadelle entre 1875 et 1880. Aujourd’hui, cette œuvre demeure la plus grande sculpture de pierre de France », rappelle la municipalité. Bartholdi est aussi le sculpteur de la statue de la Liberté, à New York. « Symbole de la résistance de 1870, le choix pour le Monument préféré des Français, du Lion de Belfort et de la Citadelle, est d’autant plus justifié que cette année est celle où sont célèbrés les 150 ans du siège de 103 jours de Belfort », remarque le communiqué de presse de la mairie, présentant la sélection de ces monuments.

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : infirmière, elle change de vie pour reprendre la boulangerie familiale Lescuyer

Caroline aura 30 ans en octobre. Avant, elle travaillait en tant qu’infirmière, à Montbéliard. Une vocation, raconte-t-elle. Une vocation, mais Lire l'article

Didier Vallverdu : « J’ai toujours fait preuve d’une loyauté absolue »

Puni par le parti Les Républicains à la suite de sa candidature dissidente, Didier Vallverdu répond aux reproches formulées par Lire l'article

Sur le pied de guerre avec les soldats du 35e régiment d’infanterie [photos]

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Au cœur d’une mission furtive du 35e régiment d’infanterie

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Défilement vers le haut