Le Fimu dans les cœurs… et sur les réseaux sociaux

La 34e édition du festival international de musique universitaire (Fimu) devait se tenir ce week-end. La crise sanitaire en a décidé autrement. Mais l’organisation réserve quelques surprises.

La 34e édition du festival international de musique universitaire (Fimu) devait se tenir ce week-end. La crise sanitaire en a décidé autrement. Mais l’organisation réserve quelques surprises.

Depuis 33 ans, le festival international de musique universitaire fait vibrer Belfort. Fait vibrer les chœurs. Et les cœurs. Il devait se tenir ce week-end de la Pentecôte. Il en sera autrement. La 34e édition est reportée à 2021, du 20 au 24 mai, sous le marrainage, toujours, de Flavia Coehlo. « En attendant le rendez-vous pour la 34e édition de l’année prochaine, nous vous réservons quelques pastilles musicales à vivre ce week-end via les réseaux sociaux », indique le festival dans un communiqué de presse.

« Elles permettront par ailleurs de mettre en perspective avec des vidéos de groupes qui ont retenu l’attention du public ces dernières années avec des concerts filmés spécialement pour l’occasion », détaille le Fimu. Des artistes locaux, nationaux et internationaux seront diffusés en direct. « D’autres pastilles présenteront un groupe dans la thématique du Brésil et un groupe local proposera aussi un mini concert dans un lieu emblématique de Belfort », poursuit le communiqué. Pour continuer à fédérer.

Les rendez-vous

  • vendredi 29 mai à 18 h
  • samedi 30 mai à 18 h
  • dimanche 31 mai à 12 h
  • lundi 1er juin à 12 h
Défilement vers le haut