Le centre de chirurgie de la JonXion se précise

Le Grand Belfort a cédé, ce mardi matin, un terrain de 3 ha à Dracy Santé, à la JonXion, pour l’euro symbolique. L’opérateur va y construire un centre de chirurgie, qui doit ouvrir d’ici trois ans.

Le Grand Belfort a cédé, ce mardi matin, un terrain de 3 ha à Dracy Santé, à la JonXion, pour l’euro symbolique. L’opérateur va y construire un centre de chirurgie, qui doit ouvrir d’ici trois ans.

Après plusieurs polémiques. Après de nombreuses négociations. Le projet de centre de chirurgie à la JonXion est sur les rails. Ce mardi matin, l’acte de cession d’un terrain de 3 ha installé à la JonXion a été signé par le vendeur, le Grand Belfort, et l’acquéreur, Dracy santé, gestionnaire de la clinique de la Miotte depuis 2014. L’une des dernières pierres du projet de santé du nord Franche-Comté validé par l’agence régionale de santé, en redistribuant les rôles de chacun : la chirurgie à Dracy santé à la JonXion ; les soins de suite à Noalys, à Montbéliard ; le tout structuré autour de l’hôpital Nord-Franche-Comté à Trevenans. « S’il y avait eu de la concurrence entre Montbéliard et Belfort, c’était l’assurance d’un échec annoncé », remarque Damien Meslot, président du Grand Belfort.

Accroître l’ambulatoire

La Sodeb, la société d’équipement du Territoire de Belfort, a vendu le terrain à l’agglomération, pour un montant de 780 000 euros. La collectivité l’a ensuite cédé pour un euro symbolique à Dracy santé, afin d’y construise son centre de chirurgie, de 8 000 m2. Un investissement de 18,7 millions d’euros est envisagé. « Le projet de centre de chirurgie de la JonXion reposera sur la prise en charge chirurgicale en ambulatoire et le très court séjour », dévoile Damien Meslot. Le taux de chirurgie ambulatoire devra passer de 75 % – proportion actuelle à la Miotte – à 85 %, dès l’ouverture du centre de chirurgie. Dracy santé espère également accroître de 20 % l’utilisation du bloc opératoire par rapport au taux actuel. La durée moyenne de séjour va réduire ; l’opérateur a choisi de diminuer le nombre de lits d’hospitalisation complète, de 47 à 24. « C’est un vrai tournant dans la médecine privée du Territoire de Belfort », salue Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort et président de la Sodeb.

À leur arrivée en 2014, Dracy santé pensait simplement rénover la clinique de la Miotte. Mais la fermeture de la clinique des Portes-du-Jura, à Montbéliard, a révélé un besoin ; la clinique a accueilli plus de patients et une partie s’est dirigée vers des centres de départements voisins. La construction d’un centre de chirurgie neuf était donc essentielle. La logique de la prise en charge ambulatoire implique aussi une offre de proximité.

Florian Bouquet, Pierre-Étienne Mercier, Damien Meslot et Pierre Mercier ont signé la vente ce mardi matin (©DR).

Une qualité reconnue

Le centre de chirurgie s’appuie sur plusieurs atouts : la desserte routière et la proximité de la gare TGV, ouvrant sur la Suisse et Paris. Ce sont des éléments attractifs, notamment pour le recrutement de patriciens. Un chirurgien spécialiste de la cataracte, professeur, d’origine grecque, vient justement de rejoindre les équipes. Dracy santé espère poursuivre cette dynamique. « C’est capital », insiste même Pierre Mercier, le président de Dracy santé.

8 salles d’opération

Le centre de chirurgie de la JonXion va compter 7 salles d’opération, puis une 8e dans les deux ans après l’ouverture ; la clinique de la Miotte compte actuellement 6 salles d’opération. Le centre disposera également de trois salles d’endoscopie, 3 postes d’induction anesthésique et de locaux destinés aux services d’imagerie médicale. Le centre de chirurgie pratiquera des actes dans les domaines de l’orthopédie, de la chirurgie viscérale, de la gastroentérologie, de l’ophtalmologie, de l’ORL, de la neurochirurgie, de l’urologie et de l’angiologie.

L’établissement de la Miotte s’appuie également sur un très haut niveau de qualité, reconnu par la haute autorité de santé. La clinique dispose d’une certification de qualité A. « Mis à part l’hôpital de Colmar, aucun autre établissement de chirurgie public comme privé ne dispose à la fois d’une note élevée de satisfaction patient et d’une certification A sur l’ensemble des départements voisins », apprécie Damien Meslot, reprenant les éléments d’une note écrite par Dracy Santé. À titre de comparaison, l’hôpital nord Franche-Comté dispose d’une certification avec recommandation d’amélioration, c’est-à-dire B (On peut retrouver les différentes notations sur Scope santé).

Attendu fin 2022

La clinique de la Miotte emploie actuellement près de 150 salariés. Autant sont prévus dans le prochain site. Une partie de l’effectif sera embauchée au centre de soins de suite en cours de construction à Montbéliard, dans le cadre d’un accord avec l’opérateur, Noalys.

En mars, le permis de construire devrait être déposé avec un début des travaux envisagé à l’automne. L’établissement pourrait ouvrir en fin d’année 2022. Suivra la fermeture de la Miotte. « Il est important de faire vite, mais il est important de faire bien », conclut Pierre Mercier. Dracy santé va ensuite vendre le terrain et le bâtiment de la Miotte. « Nous allons regarder avec attention la vente de ce bâtiment », relève, pour terminer, Damien Meslot.

Ceci vous intéressera aussi
Travaux de voirie entre Rougegoutte et Chaux et à Meroux-Moval

Changement de revêtement sur plusieurs routes départementales. | ©Le Trois – Thibault Quartier Dans le cadre d’un renouvellement du revêtement de Lire l'article

Un nouvel immeuble de 3000 m² est lancé à La Jonxion

La première pierre d'un nouvel immeuble a été posée le vendredi 17 mai à La Jonxion, le parc tertiaire créé Lire l'article

Les Flâneries d’été reviennent dans le Territoire de Belfort

Concert lors de l'édition 2018 des Flâneries d'été. | ©Conseil départemental du Territoire de Belfort. Le conseil départemental du Territoire Lire l'article

Un atelier sur l’export organisé par le pôle métropolitain

Le pôle métropolitain organise un atelier sur l'export le 27 mars. | ©Illustration – Pixabay Le pôle métropolitain Nord-Franche- Comté, dans Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut