Le Bruit du Renard, fable musicale de Seloncourt

Le festival de musiques actuelles Le Bruit du Renard est organisé le 31 mai et le 1er juin à Seloncourt et ambitionne de faire rayonner la commune.Il est gratuit et met à l’honneur les talents locaux.

Le festival Le Bruit du Renard, à Seloncourt, n’a pas l’écho de ses voisins des Eurockéennes de Belfort, de Rencontres et Racines à Audincourt ou du Bocksons festi’val à Valentigney, mais il trace sa route, sûr de ses valeurs : gratuité et proximité. Le festival est organisé le 31 mai et le 1er juin et ambitionne de faire rayonner la commune.

Comme le Bocksons festi’val à Valentigney ou Rencontres et Racines à Audincourt, Le bruit du Renard, à Seloncourt, est porté par la municipalité. Alors que depuis plusieurs années, les crédits accordés à la culture ont tendance à diminuer fortement, ces investissements dans les musiques actuelles sont loin d’être neutres. Mais contrairement à ses deux voisines, la municipalité de Seloncourt a fait un choix fort : la gratuité de l’événement. Certes, les trois événements n’ont rien à voir. Rencontres et Racines (30e édition en 2019) accueille autour de 40 000 festivaliers, le Bocksons festi’val (4e édition en 2019), près de 9 000 et Le Bruit du Renard, 1 000 personnes en 2018. Mais cela dit beaucoup de l’ambition politique autour de la culture.

« On se veut être une ville culturelle », confirme Maryline Chalot, adjointe à la culture de cette cité de 5 823 habitants. Chaque année, la collectivité organise cinq événements, dont un festival de jazz, au cœur de l’été, et un festival de musique classique, au cœur de l’hiver. Des événements qui assurent le rayonnement de la ville depuis de très nombreuses années. Et toutes ces animations sont gratuites ! « C’est un service à la population », assure Maryline Chalot. « Ces événements ne sont pas organisés pour faire de l’argent ou être équilibré », insiste-t-elle. Ces animations doivent notamment contribuer à l’attractivité de la cité sise à l’entrée de la vallée du Gland.

Vitrine locale

La 1re édition du festival du Bruit du Renard remonte à 2016. La volonté était de proposer un nouvel événement en lien avec les musiques actuelles, à l’adresse, notamment, des jeunes. Mais pas seulement. Cette volonté a coïncidé avec l’arrivée d’une jeune apprentie à la mairie, Dorine Maillot, alors en DUT Gaco (gestion administrative et commerciale), à l’IUT Belfort-Montbéliard. « Elle a proposé la mise en place d’un festival de musiques actuelles », note l’adjointe à la culture. Et comme pour les autres événements, la gratuité a été retenue. La question ne se posait pas. Le budget de l’évènement approche les 10 000 euros. Et pour les mises en place, on se débrouille. « À Seloncourt, on fait tout avec deux ficelles et trois agents », sourit Samuel Buhler, le directeur général des services. En 2018, 1 000 personnes ont assisté aux concerts proposés les deux soirs du festival. Pas mal, quand on sait que l’événement ne repose sur aucune tête d’affiche.

Au-delà de la gratuité, Le Bruit du Renard se veut être un événement ultra local. Les neufs concerts programmés mettent à l’honneur des groupes du grand Est de la France. « C’est le moment de venir découvrir ou redécouvrir les talents qui se cachent dans nos contrées », relève ainsi le dossier de présentation du festival. « Il n’y a personne qui propose sa scène pendant deux jours exclusivement à des locaux », remarque Dorine Maillot pour justifier cette volonté de la programmation et souligner ainsi tout la légitimité et l’intérêt de ce festival dans le nord Franche-Comté. Elle a reçu une soixantaine de candidatures, à la suite d’un appel lancé sur les réseaux sociaux. Le vendredi, elle a même concocté une soirée rock-métal, le samedi se voulant être un moment « plus familial ».

La logique de la proximité est poussée jusqu’aux produits vendus. Les buvettes sont ainsi tenues par des brasseurs locaux : la brasserie Nimbus, à Dung ; Terra Comtix, à Mamirolle ; et la brasserie Passporte, à Bart. La petite restauration sera, de son côté, assurée par des Food truck du nord Franche-Comté. Cette manifestation veut promouvoir les talents locaux sous toutes ses formes. C’est un festi’local de musiques actuelles.

Le Bruit du Renard, 31 mai et 1er juin, place Ambroise-Croizat à Seloncourt. Ouverture des portes à 19 h et début des concerts à 20 h. Renseignements et programmations sur Facebook et Instagram (@le.bruit.du.renard) –  http://www.seloncourt.fr/