PUB

Jura: plus de 400 hectares de forêts et de broussailles brûlés, un incendie spectaculaire en cours

Deux incendies de forêt ont ravagé plus de 400 hectares dans le sud du Jura depuis mardi, la propagation de l’un d’entre eux s’étant « accélérée », a annoncé la préfecture jeudi après-midi.

(AFP)

Deux incendies de forêt ont ravagé plus de 400 hectares dans le sud du Jura depuis mardi, la propagation de l’un d’entre eux s’étant « accélérée », a annoncé la préfecture jeudi après-midi.

La préfecture a décrit « un nuage de fumée, visible à plusieurs dizaines de kilomètres, recouvrant une grande partie du sud du département » et accompagné d’une « odeur de brûlé pouvant incommoder les habitants de la zone ».

90 sapeurs-pompiers et 28 engins sont désormais à pied d’oeuvre pour tenter de maîtriser ce feu de forêt actif depuis mardi entre Vescles et Cernon et qui continue de se propager vers le nord après avoir brûlé 250 hectares, dont 80 au cours de la matinée de jeudi a précisé la préfecture.

Deux hélicoptères bombardiers d’eau basés à Annecy sont arrivés sur place jeudi midi. La préfecture avait dans un premier temps évoqué un seul appareil redéployé depuis le Maine-et-Loire où les deux principaux feux qui ont ravagé plus de 1.500 hectares sont désormais fixés. Leur intervention devrait faciliter les opérations de lutte au sol contre cet incendie qui se propage dans une zone accidentée où les secours progressent difficilement. De nouveaux renforts terrestres étaient aussi attendus de l’Ain et de la Haute-Saône, le vent et la chaleur n’aidant pas à contrôler la situation.

La trentaine d’habitants d’un hameau situé sur la commune de Cernon étaient en cours d’évacuation jeudi à la mi-journée par la gendarmerie et les autorités municipales. « Les routes départementales D60 et D99 sont toujours coupées afin de faciliter l’intervention des sapeurs-pompiers » tout comme le sentier de Grande randonnée GR9, a indiqué la préfecture. A une vingtaine de kilomètres au sud-ouest, dans le secteur de Cornod et Vosbles-Valfin, le feu est désormais fixé, après avoir réduit en cendres 160 hectares. Le travail d’extinction et de nettoyage effectué pendant la nuit par les pompiers et les agriculteurs a permis de maîtriser le sinistre, toujours selon la préfecture.

Jusqu’à 60 sapeurs-pompiers et 24 engins ont été engagés sur ce feu. Sur les deux incendies, « les plus importants depuis les années 1990 » selon les pompiers, les soldats du feu ont pu compter sur l’appui de renforts venus de sept départements du centre et de l’est de la France. Le Jura est classé au niveau ultime de la sécheresse depuis le 1er août, en situation de « crise ».

Un feu fixé dans les Vosges

Dans les Vosges, le feu qui a brûlé 30 hectares de forêt entre les communes de Mortagne et de Brouvelieures, est désormais fixé, a annoncé jeudi la préfecture du département. Une centaine de pompiers et 30 engins sont toujours sur place pour traiter les points chauds et les lisières de feu. Ils devaient également être appuyés par un hélicoptère bombardier d’eau dans la journée. La centaine d’habitants d’un hameau de la petite commune de Mortagne qui avaient été évacués préventivement mercredi ont pu regagner eux aussi leurs habitations, épargnées par les flammes.

Ceci vous intéressera aussi
Les Fake news : la construction d’une autre réalité [vidéo]

Les Fake news inondent nos réseaux à une échelle jamais vu et avec une rapidité qu’il est très difficile de Lire l’article

40 communes du nord Franche-Comté ont un fort potentiel radon dans leur habitat

Le pôle métropolitain, après une étude de l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, propose aux communes potentiellement soumises à Lire l’article

338 armes récupérées dans le Territoire de Belfort

L’opération d’abandon d’armes à l’État a été fructueuse dans le Territoire de Belfort. Plus de 300 armes et près de Lire l’article

En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

×
Défilement vers le haut Aller au contenu principal