iDiabète, la carte d’identité du diabète sur smartphone

C’est une première en France ! Un dispositif permettant aux 150 000 patients diabétiques de la Région d’enregistrer toutes les informations concernant leur traitement et aux urgentistes d’y avoir accès facilement pour faciliter la prise en charge. Et ce, gratuitement. Ce dispositif s’appelle iDiabète, la carte d’identité de mon diabète.

« Nous nous sommes aperçus que tous les patients n’avaient pas tous les éléments en permanence avec eux pour connaître leur traitement exact et le communiquer aux professionnels de santé », explique Robert Yvray, de l’association des diabétiques de Bourgogne-Franche-Comté, dans une vidéo présentant le dispositif iDiabète. Cette situation est d’autant plus grave lorsque le patient est inconscient. Et ce n’est pas un bout de carton renseignant simplement les services d’urgence que le patient est diabétique qui résout le problème. D’où l’idée de s’appuyer sur la technologie et sur un objet dont tout le monde dispose : un smartphone. On lui a adjoint alors « un QR code à scanner qui donnera accès à toutes les informations », précise de présentation du dispositif. Cet outil permettra une prise en charge rapide du patient par les différents services d’urgences. Et avec une plus grande efficacité.

« La carte IDiabète n’est pas un dossier médical, mais une véritable carte d’identité du diabète », explique le professeur François-André Allaert, président du groupe CEN. Ce groupe comprend quatre sociétés, qui sont « dédiées spécifiquement à l’évaluation des médicaments et des dispositifs médicaux, de l’alimentation santé et des compléments alimentaires, de la nutrition animale, et des objets connectés dans le domaine de la santé », peut-on lire sur le site Web du groupe. CEN Connect est l’un des acteurs qui a développé iDiabète.

100 000 euros de la Région

Cette carte a été élaborée par l’association de patients diabétiques de Bourgogne-Franche-Comté, des diabétologues, les services d’urgence de la région, les services de diabétologie de Dijon et de Besançon et par CEN Connect. Et la Région est fière de constater que c’est un produit 100 % régional. « L’ARS a financé la réflexion initiale, les structures associatives ont fourni leur temps et leur travail, CEN Connect a assuré son développement et sa validation et le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté finance en 2019 sa mise à disposition de tous les patients diabétiques de la Région », détaille le dossier.

« Nous sommes pionniers, se félicite Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté. Nous espérons d’ailleurs que [la carete d’identité] se développera à terme dans les territoires voisins et au-delà. C’est une preuve de notre savoir-faire dans le numérique et la santé. » Pour accompagner le lancement de cette innovation, la Région a injecté 100 000 euros dans son développement.

Comment ça marche ?

Les patients peuvent se procurer la carte iDiabète auprès de l’association des patients diabétiques de Bourgogne-Franche-Comté, des médecins et pharmaciens qui participent à cette action ou en se rendant sur le site Web du dispositif iDiabète. Ensuite, les patients téléchargent l’application sur l’App store ou Play store. Ils lancent l’application, scannent le QR code unique présent sur leur carte iDiabète puis la protègent avec un mot de passe. Ils remplissent ensuite les informations avec un médecin ou un pharmacien, conseille le dispositif. En cas de besoin, l’urgentiste, l’infirmière ou encore le pompier scanne le QR code visible sur la carte iDiabète ou sur un sticker collé sur le smartphone et lit les informations sur l’application qu’il a téléchargé une seule fois.