Eurockéennes : une édition intimiste du festival du 20 au 24 juillet !

Le festival des Eurockéennes fait peau neuve avec un nouveau format nommé En résidences secondaires. Du 20 au 24 juillet, avec une jauge de 1 000 personnes par jour, on va « regoûter » au plaisir d’un festival en plein air. Bonne musique garantie… Mais pas que !

Le festival des Eurockéennes fait peau neuve avec un nouveau format nommé En résidences secondaires. Du 20 au 24 juillet, avec une jauge de 1 000 personnes par jour, on va « regoûter » au plaisir d’un festival en plein air. Bonne musique garantie… Mais pas que !

Que les amoureux de bonne musique et de festivals tendent leurs oreilles. Le festival En résidences secondaires démarre dans vingt jours. Plutôt qu’adapter le format habituel des Eurockéennes, les organisateurs ont préféré jouer sur un nouveau format. Un projet adapté aux contraintes sanitaires, mais qui ne dénature pas le plaisir du festival : celui d’être debout, de pouvoir déambuler à sa guise, et danser, bien évidemment ! Avec trois exigences : de la bonne musique, de la bonne nourriture et être en pleine nature.  

« On avait envie de faire voyager »

Dans la salle accueillant la conférence de presse, tous les organisateurs sont enthousiastes. « On est heureux de vous retrouver pour autre chose qu’une annulation », arguent les organisateurs. « Le format a été imaginé mi-mai. On a réalisé un véritable tour de force », confie le directeur du festival, Jean-Paul Roland. « On avait envie de faire voyager les gens; l’idée principale, c’est le thème du voyage. » Autour de ça se déclinent trois aspects importants que les organisateurs voulaient pour cette toute nouvelle version : la musique, la nourriture et la nature.

Côté musique, il y en aura pour tous les goûts, et de (presque) tous les continents. Artistes français, suédois, suisse, guinéen, canadien, congolais, ou encore israéliens et palestiniens: les festivaliers vont en voir de toutes les couleurs. Kem Lalot, programmateur, a pris à cœur l’idée que le festival soit paritaire : sur 30 artistes, 14 femmes seront présentes pour faire danser le public. « Le festival a été monté en quatre jours. On a dû faire ça très vite, mais tout s’est très bien enchaîné. Les artistes ont été très enthousiastes de venir jouer », confie Kem Lalot.
Musique pop avec Yelle, musique rock avec The Inspector Cluzo et Philippe Etchebest à la batterie, hip-hop avec Vladimir Cauchemar, électro avec Sama Dj ou encore techno végétale avec Makoton San: la programmation a de quoi ravir le plus grand nombre. Le festival se déclinera sur deux scènes, l’une directement sur l’eau, et l’autre dans l’un des sous-bois du Malsaucy. L’idée est de « ne pas empiéter sur les activités habituelles du Malsaucy » explique l’organisateur. 

Faire vibrer les papilles

Côté nourriture, les organisateurs ont imaginé un tout nouveau concept : le restaurant champêtre. En plus des 8 foods trucks prévus sur place pour de la restauration rapide, un restaurant gastronomique sera installé en plein milieu du festival. Il pourra accueillir 150 convives. La particularité ? Il y a aussi une programmation ! Plusieurs chefs et cheffes étoilés sont attendus pour le festival. Si Philippe Etchebest sera côté scène musicale à la batterie, Matthias Marc surnommé « le petit prodige de la gastronomie française », sera présent. Grégory Cuilleron, Romain Tischenko de Top Chef 2010, seront présents également. Sonia Ezguilian, cheffe syrienne, Clarence Kopogo, cheffe connue pour sa cuisine africaine et Sonia Aina Ramadison, connue pour sa cuisine malgache, feront vibrer les papilles des festivaliers. Les champions du monde de cuisine Michel Roth et François Adamski cuisineront également l’un des soirs du festival. Olivier Prévot sera le chef de brigade de cet ensemble. Leur défi : cuisiner sur le thème du voyage, pour faire découvrir de nouvelles saveurs aux festivaliers. La réservation sera possible dès le 2 juillet, 17 h. « Travailler ainsi sur de nouvelles choses, c’est une sorte de laboratoire pour nous. On pourra surement garder des choses nouvelles à l’avenir », affirme Jean-Paul Roland.

En résidences secondaire, du 20 au 24 juillet. Billetterie ouverte le 2 juillet à 17 h. Tarif adulte : 25 euros / Tarif jusqu’à 19 ans : 10 euros / Tarif avec repas gastronomique : 65 euros. Retrouvez plus d’infos sur www.eurockeennes.fr

Une billetterie adaptée au nouveau format du festival

« Il faudra prendre un billet pour chaque jour. Nous ne voulions pas mettre en place de pass, car avec cette jauge, nous souhaitions donner la possibilité à un maximum de monde de profiter d’une ou plusieurs soirées », explique Jean-Paul Roland. Voilà pourquoi on ne retrouvera pas de pass 3 ou 4 jours. Avec une possibilité de 1 000 festivaliers par jour, le billet est à la journée, pour brasser un maximum de monde différent. Le tarif de 10 euros pour les moins de 20 ans a aussi été adopté, pour permettre aux collégiens, lycéens, qui n’ont peut-être jamais fait de festival, d’en profiter sans trop penser au coût, explique le directeur du festival. 

Ceci vous intéressera aussi
Eurockéennes : Ninho rejoint la programmation du vendredi

Les organisateurs des Eurockéennes de Belfort ont annoncé, ce vendredi 22 février, un nouveau nom. Et quel nom ! Ninho Lire l'article

Covid-19: les gros festivals coupent le son
L'annulation de l'édition 2020 des Eurockéennes, à cause du nouveau coronavirus, fragilise la pérennité du festival.

Le covid-19 nuit gravement à l'été des festivals musicaux. L'annulation des Eurockéennes est désormais officielle. La jauge des 5000 spectateurs Lire l'article

Eurockéennes : le concert de Muse, annulé cette année, repoussé à 2022
L'annulation de l'édition 2020 des Eurockéennes, à cause du nouveau coronavirus, fragilise la pérennité du festival.

Le festival des Eurockéennes de Belfort a annoncé jeudi que le concert phare du groupe de rock britannique Muse serait Lire l'article

En Résidence Secondaire: premier bilan satisfaisant, en espérant le retour des « vraies » Eurocks
Festival en Résidence Secondairee

Samedi 24 juillet: dernier jour du festival En Résidence Secondaire, qui a démarré mardi dernier au Malsaucy, dans le Territoire Lire l'article

Défilement vers le haut