Audincourt : la Recyclerie des Forges donne une seconde vie aux vélos

Samedi 18 septembre, la Recyclerie des Forges organise une journée porte ouverte. Ce sera le top départ pour la collecte de vélos de ce nouveau lieu de l’économie sociale et solidaire du pays de Montbéliard. Le défi de l’atelier chantier d’insertion (ACI) : collecter, réparer et revendre des vélos pour réduire le tonnage des déchets de l’agglomération.

Samedi 18 septembre, la nouvelle Recyclerie des Forges, à Audincourt, organise une journée porte ouverte. Ce sera le top départ pour la collecte de vélos de ce nouveau lieu de l’économie sociale et solidaire du pays de Montbéliard. Le défi de l’atelier chantier d’insertion (ACI) : collecter, réparer et revendre des vélos pour réduire le tonnage des déchets de l’agglomération.

C’est dans l’ancien hall d’exposition de la société Clair et Net que se sont installés les locaux de la Recyclerie. Les locaux, avec ses deux grandes baies vitrées qui donnent sur l’avenue du Maréchal-Foch, ont déjà l’allure d’un futur magasin de vélos d’occasion. Ce sera bientôt le cas. Portée par l’Ensemblier Défi, acteur de l’insertion par l’emploi et l’économie circulaire dans le pays de Montbéliard, la Recyclerie des Forges se met au défi de récupérer des vélos considérés comme épave, mais aussi simplement ceux qui dorment dans les caves, ou dans les déchetteries, pour les remettre à neuf et les revendre. « Ici, quelqu’un qui a besoin d’un vélo pour aller travailler en trouvera un de très bonne qualité pour 50 euros. Ils seront reconditionnés et garantis », avance Pascal Lainé, chargé de mission pour la mise en œuvre opérationnelle de la recyclerie.

Trois espaces sont prévus dans les locaux : un espace de réparation, un espace de vente ainsi qu’un espace d’atelier d’auto-réparation animé par l’association Vélo Cité. Pour le moment, la Recyclerie emploie un employé en insertion. D’ici la fin de l’année, c’est six postes en insertion qui devraient être créés et quinze d’ici 5 ans, selon les chiffres annoncés par la Recyclerie des Forges.

Après les vélos, du petit mobilier, des livres, de l'électroménager...

« Aujourd’hui, on estime à plus de 45 000 le nombre de vélos inutilisés ou qui dorment dans des caves dans le Nord Franche-Comté », estime Pascal Lainé. « La plupart de ces vélos finissent dans les déchetteries de l’agglomération », raconte-t-il. Il poursuit : « Le but de nos opérations, c’est de réduire le tonnage des déchets de l’agglomération du pays de Montbéliard grâce aux actions de la recyclerie. » Une coopération entre les déchetteries de l’agglomération et la recyclerie s’est mise en place. La recyclerie récupère désormais l’ensemble des vélos et trottinettes déposés pour les remettre en état. Deux tiers des vélos seront remis à neuf. Le dernier tiers permettra d’avoir un stock de pièces suffisant pour le reconditionnement des vélos. Dès samedi, il sera possible de déposer son vélo, qu’il soit considéré comme épave ou simplement encombrant, au sein des locaux. L’équipe a déjà investi dans un fourgon pour venir récupérer les vélos chez les particuliers sur demande (et gratuitement).

À terme, l’atelier vélo de la Recyclerie pourrait récupérer 1 600 vélos par an. Mais le projet ne s’arrête pas qu’aux vélos. Quelques dizaines de mètres derrière les locaux de l’atelier, un autre local est en cours d’achat par l’Ensemblier Défi. Il s’agit d’une partie de la friche industrielle des Forges, un bâtiment industriel de 1 000 m² qui servira d’atelier pour la récupération et la revente d’autres objets. « Livres, électroménagers, petits mobiliers… À terme, le but sera de redonner une deuxième vie à tous les objets possibles pour éviter qu’ils ne deviennent des déchets pour l’agglomération. La partie vélo est la première brique », explique Pascal Lainé.

Une grande balance a déjà été installée à l’arrière des locaux pour estimer le tonnage d’objets recyclés. Le projet vélo n’est qu’une pierre de l’édifice qui est en train de se construire en collaboration avec l’Ensemblier Défi, mais aussi grâce aux aides de la région et de l’État qui a financé pour moitié le projet dans le cadre du plan de relance. Pour découvrir ce nouveau concept, rendez-vous samedi à la Recyclerie des Forges. « On a l’ambition de devenir une nouvelle maison du vélo dans le pays de Montbéliard. Un tiers lieu de la promotion des mobilités douces », ambitionne Pascal Lainé.

Portes ouvertes samedi 18 septembre de 10 h à 16 h au 55 avenue du Maréchal-Foch, Audincourt. Passe sanitaire obligatoire.

Ceci vous intéressera aussi
Audincourt : la mairie porte plainte après une coupure d’électricité « ciblée » du centre de vaccination

La mairie d'Audincourt (Doubs) a porté plainte lundi après la coupure des disjoncteurs d'alimentation électrique qui a touché dimanche le Lire l'article

Audincourt : le suspect réfute un acte « politique » pour la coupure électrique du centre de vaccination

L'adolescent de 17 ans suspecté d'être à l'origine de la coupure d'électricité qui a touché le centre de vaccination d'Audincourt Lire l'article

Audincourt : la campagne débarque en ville le week-end du 4 septembre
C

La ville d’Audincourt renouvelle son festival « Campagne à la ville » le week-end du 4 et 5 septembre, espace Lire l'article

David Demange, directeur du Moloco : « C’est notre devoir que de reprendre »

David Demange, directeur du Moloco à Audincourt, s’est prêté au jeu de l’interview le soir de la réouverture du Moloco, Lire l'article

Défilement vers le haut