En Haute-Saône, le RN balaie la majorité présidentielle

Les Haut-Saônois seront représentés par deux députés d’extrême droite durant la nouvelle législature.

(AFP)


Les Haut-Saônois seront représentés par deux députés d’extrême droite durant la nouvelle législature.

Les candidats du Rassemblement national, qui étaient arrivés en tête dès le premier tour des élections législatives, ont ravi dimanche les deux sièges de députés du département aux sortants ENS-Renaissance. Dans ce département rural où le vote d’extrême droite est traditionnellement élevé, Marine Le Pen était arrivée en tête des deux tours lors de la présidentielle (34,60% au premier, 56,88% au second) devant Emmanuel Macron.
Dans la première circonscription du département, qui comprend la capitale départementale, Vesoul, dirigée par le maire Horizon, Alain Chrétien, le RN Antoine Villedieu (54,50%) l’emporte face à la députée sortante Barbara Bessot-Ballot (ENS-Renaissance), qui était entrée en politique en 2017 avec la République En Marche. « Cette victoire, c’est l’aboutissement de mes combats, c’est un combat qui a été difficile, j’ai été tenace », a déclaré l’ancien boxeur, policier de profession.
Emeric Salmon, cadre montant du RN « parachuté » en Haute-Saône, gagne également son pari et remporte la deuxième circonscription avec 54,38% des voix contre 45,62% pour le sortant ENS-Renaissance Christophe Lejeune. « Les électeurs avaient fait confiance à Marine Le Pen à la présidentielle, ils m’ont fait confiance. Je vais vendre ma maison en Bretagne pour m’installer à Lure et y installer mon quartier général. J’irai régulièrement à la rencontre des habitants », a promis M. Salmon.
En 2017, les deux députés de la majorité présidentielle étaient arrivés en tête au premier tour et avaient remporté le second.

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Malsaucy : 8 tonnes de poissons sains repêchés lors de la vidange

Un virus qui atteint les carpes Koï a nécessité, lors de la vidange du Malsaucy, un protocole spécifique pour l'éradiquer Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal