Emmanuel Macron annonce 114 millions d’euros pour McPhy pour s’installer à Belfort

Emmanuel Macron, président de la République, a confirmé ce jeudi à Belfort, lors d’un discours dans le site historique de l’industrie belfortaine, le déblocage de fonds européens pour l’industriel McPhy. Des fonds qui déterminent son implantation à Belfort, où il doit construire une usine d’électrolyseurs. 400 emplois sont attendus.

Emmanuel Macron, président de la République, a confirmé ce jeudi à Belfort, lors d’un discours dans le site historique de l’industrie belfortaine, le déblocage de fonds européens pour l’industriel McPhy. L’État pourra aider l’industriel originaire de la Drôme à hauteur de 114 millions d’euros. Des fonds qui déterminent son implantation à Belfort, où il doit construire une usine d’électrolyseurs. 400 emplois sont attendus.

Les montants des fonds européens (ICPEI) destinés aux acteurs de l’hydrogène ne sont pas encore connus. Une quinzaine de dossiers sont identifiés. Et dans l’attente. Dont celui de l’usine de McPhy, qui doit ouvrir à Belfort pour fabriquer des électrolyseurs de grande puissance. Pour autant, Emmanuel Macron, président de la République, a obtenu auprès des instances européennes, le montant qui sera attribué à McPhy. Il l’a annoncé ce jeudi lors de son discours sur la filière nucléaire, à Belfort. Il s’élève à 114 millions d’euros. Faurecia, à Étupes, recevra pour sa part 246 millions d’euros, pour construire son usine de réservoirs d’hydrogrène. « La filière hydrogène est importante ici », a noté le président de la République, lors de son allocution, au pied d’une turbine Arabelle, dans l’usine encore estampillée General Electric, coeur historique et industriel de Belfort.

« Cela confirme l’implantation de McPhy à Belfort », indique une source proche du dossier. McPhy avait pré-sélectionné Belfort pour installer son usine (lire notre article). 400 emplois sont attendus dans cette usine, qui doit ouvrir en 2024. « Le PIIEC (« Projet Important d’Intérêt Européen Commun ») est un système de financement qui permet de soutenir des projets jugés essentiels pour la compétitivité de l’Europe – en l’espèce la stratégie hydrogène européenne – autorisant les États membres à financer des initiatives au-delà des limites habituellement fixées par la réglementation européenne et le marché unique », détaille Christophe Grudler.

L’usine représente un investissement de 30 à 40 millions d’euros. McPhy a déjà obtenu une aide de 10 millions d’euros, du fonds Maugis, s’il s’installe dans le Territoire de Belfort (lire notre article).

Ceci vous intéressera aussi
Travaux de voirie à Évette-Salbert et Foussemagne

Les travaux du Département concernent des renouvellement de chaussée. | ©Le Trois – Thibault Quartier Le Département assure plusieurs chantiers de réfection Lire l'article

Emmanuel Macron : « Devenir leader de l’hydrogène vert en 2030 »

Emmanuel Macron, président de la République, présente ce mardi matin le plan d’investissement « France 20230 ». 30 milliards d’euros sur 5 Lire l'article

A36 : l’étude sur la gratuité de la sortie Fontaine refusée par l’État

Les élus Les Républicains du Territoire de Belfort ont sollicité l’État pour qu’une étude soit diligentée sur la faisabilité d’une Lire l'article

Aéroparc : le permis de construire de la plateforme Amazon en suspens

L’audience étudiant les recours contre l’implantation d'une plateforme logistique de 76 000 m2 de l'opérateur Vialog, dédiée à Amazon, s'est Lire l'article

Défilement vers le haut