Les Restos du cœur proposent un service itinérant dans le Territoire de Belfort

Dès le mois de juillet 2022, la section départementale des Restos du Cœur met en place un centre itinérant pour apporter son assistance aux Terrifortains les plus éloignés des villes

Dès le mois de juillet, la section départementale des Restos du Ccur met en place un centre itinérant pour apporter son assistance aux Terrifortains les plus éloignés des villes.

Les centres de distribution du Territoire de Belfort, Belfort, Beaucourt, Delle et Giromagny accueillent chaque semaine plusieurs centaines de bénéficiaires. Sur l’année 2021, quelque 4 400 adultes et enfants ont bénéficié d’environ 327 000 repas. Afin de permettre aux personnes les plus éloignées de ces villes d’accéder à ses prestations, l’association a souhaité renforcer sa proximité. Après trois semaines de permanences pour récolter les inscriptions, la nouvelle camionnette des Restos du coeur sillonne désormais chaque semaine les routes du département.

Les communes de Bourogne, Chatenois-les-Forges, Fontaine, Grandvillars, Montreux-Château et Rougement-le- Château accueillent successivement ce nouveau centre itinérant. Pendant environ deux heures chaque semaine, le véhicule stationne sur un emplacement mis à disposition par les mairies. Les bénévoles accueillent également, de manière plus confidentielle les personnes qui le souhaitent dans une salle dédiée.

L’association propose ses services habituels, en fonction des besoins : distribution de denrées alimentaires, accompagnement social et administration (conseils budgétaires, microcrédits, aides pour un retour à l’emploi, accès au numérique, distribution de vêtements, etc.) et accès à des loisirs (séjours de vacances, billets de cinéma ou de théâtre, etc.).

Appel aux bénévoles

Les Restos du cœur recherche des personnes qui souhaiteraient s’engager quelques heures par semaine pour apporter leur soutien à cette action de solidarité. Ces dernières sont invitées à contacter l’association locale des Restos du Cœur.

Contacts : 06 38 54 26 79 ou 07 82 96 80 83 – marlene.mathon@restosducoeur.org

Les inscriptions restent ouvertes

Les services sociaux du département (centres communaux d’action sociale, espaces des solidarités départementales, etc.) sont chargés de présenter cette action aux personnes les plus défavorisées.

Une fois inscrits, les Terrifortains pourront choisir de se présenter sur le créneau de leur choix. À l’heure actuelle, 13 familles sont inscrites dans ce dispositif. Toutefois, certaines communes ne recensent encore pas d’inscriptions. « C’est parfait que nous ayons un nombre restreint de familles inscrites », précise Marlène Mathon, correspondante des Restos du cœur dans le département. « Cela nous permet de nous rôder doucement en attendant la campagne d’hiver. Et nous sommes heureux s’il n’y a pas de personnes dans le besoin. »

En attendant, les inscriptions restent évidemment ouvertes aux personnes en difficulté. Une nouvelle campagne de communication sera d’ailleurs réalisée cet été. Toutes les personnes qui en expriment le besoin doivent pouvoir s’inscrire si elles le souhaitent.

Permanences cet été

> Rougemont-le-Château : les lundis après-midi.

> Grandvillars : les mardis matin.

> Fontaine : les mercredis matin.

> Bourogne : les mercredis après-midi.

> Montreux-Château : les jeudis matin.

> Châtenois-les-Forges : les vendredis matin.

Ceci vous intéressera aussi
Alain Fousseret, l’écologie en partage

C’est un pionnier de l’écologie politique qui s’en est allé subitement. Alain Fousseret, ancien vice-président du conseil régional Franche-Comté, est Lire l’article

La pive, cette monnaie locale qui se développe dans le Territoire de Belfort

Redonner du sens à l’économie. Promouvoir une économie locale et circulaire. C’est le but de la pive, une monnaie locale Lire l’article

Les Fake news : la construction d’une autre réalité [vidéo]

Les Fake news inondent nos réseaux à une échelle jamais vu et avec une rapidité qu’il est très difficile de Lire l’article

40 communes du nord Franche-Comté ont un fort potentiel radon dans leur habitat

Le pôle métropolitain, après une étude de l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, propose aux communes potentiellement soumises à Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal