35 millions d’euros de la Région pour favoriser le développement du nord Franche-Comté

Au total, 170 millions d’euros doivent être levés pour soutenir le nord Franche-Comté. La Région Bourgogne – Franche-Comté va apporter 35 millions, à travers un contrat de développement métropolitain nord Franche-Comté signé par Marie-Guite Dufay, présidente de la région, et Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard Agglomération (qui porte le Pôle Métropolitain).

Le contrat signé par la présidente de la Région et le président de PMA (Pays de Montbéliard Agglomération) doit permettre de favoriser le développement économique du nord Franche-Comté. Dans le contexte de crise chez GE à Belfort, cela revêt une importance particulière que les élus n’ont pas manqué de souligner.
57 projets structurants doivent ainsi être soutenus, via un budget total de 170 millions d’euros (dont les 35 millions apportés par la Région).


Sept grandes thématiques ont été définies pour y voir clair dans ces 57 projets :

  • Le campus de Belfort – Montbéliard (pour un total de 30,95 millions d’euros)
  • Territoires d’industrie et d’innovation (25,6 millions d’euros)
  • parcs d’activités et restructuration d’anciens sites, dont l’opération PSA Sochaux 2022 (58,52 millions d’euros)
  • le numérique (3,6 millions d’euros)
  • Tourisme et loisirs : 14 millions d’euros
  • Aménagement de l’espace et équipements de proximité (38,24 millions d’euros)
  • Mobilités douces et durables (4,76 millions d’euros)

Si l’on rentre plus dans le détail, cette enveloppe touche aussi bien les actions de modernisation des villes que le soutien à l’investissement dans des bus à hydrogène au SMTC ou encore une aide au crunch’lab organisé par l’UTBM.
On trouve ainsi dans la liste des opérations aidées la construction du conservatoire du Pays de Montbéliard, la création d’un espace de valorisation des savoir-faire de Cristel à Fesches-le-Châtel, le restauration du musée du château de Belfort, l’aménagement de la place de la République à Belfort ou le soutien à l’Odyssée du Cirque à Héricourt et la construction d’un complexe cinématographique dans cette même ville.

Ceci vous intéressera aussi
Sochaux : négociations salariales à haut risque pour Stellantis

Les négociations salariales obligatoires débutent ce jeudi 1er décembre, à Stellantis. Les attentes des salariés sont énormes, notamment avec les Lire l’article

Alstom fait rouler une locomotive complètement autonome

Le constructeur ferroviaire Alstom a fait rouler mardi une locomotive de manœuvre complètement autonome lors d'un essai aux Pays-Bas, avec Lire l’article

Boncourt : 118 Français concernés par la fermeture de British American Tobacco

Le cigarettier British American Tobacco (BAT) a annoncé fin octobre son intention de fermer son usine de Boncourt, en République Lire l’article

Belfort : la prime de la discorde au comité inter-entreprises des Trois-Chênes

Un mouvement de grève a été engagé au CIE des Trois-Chênes, qui gère les œuvres sociales des salariés de General Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal