Doubs : après l’interdiction de la pêche, de l’agacement et des inquiétudes

Les faibles précipitations entraînent une baisse des débits des rivières. On évoque une sécheresse printanière.

Le Doubs vient d’interdire la pratique de la pêche sur l’ensemble des cours d’eau de première catégorie du département. Un collectif s’alarme sur les délais mis en place pour prendre des mesures. Tandis que la fédération de pêche du Doubs réfléchit à la suite. 

Le Doubs vient d’interdire la pratique de la pêche sur l’ensemble des cours d’eau de première catégorie du département. Un collectif s’alarme sur les délais mis en place pour prendre des mesures. Tandis que la fédération de pêche du Doubs réfléchit à la suite. 

Mercredi 17 août, un arrêté préfectoral a été signé interdisant la pêche sur l’ensemble des cours d’eau de première catégorie du département du Doubs jusqu’au 18 septembre inclus : date de fermeture de la pêche dans cette catégorie. Une mesure qui intervient après que la fédération du Doubs pour la pêche et la protection des milieux aquatiques ait sollicité le préfet pour qu’il prenne des mesures pour sauvegarder la faune piscicole sur les secteurs les plus sensibles. 

Un arrêté qui se cale sur celui de la Haute-Saône, qui vient elle aussi  d’interdire la pêche sur l’ensemble des cours d’eau de première catégorie mais aussi sur le Jura : qui a interdit la pêche et est allé plus loin en interdisant toutes les activités nautiques dans ses eaux. 

Dans son arrêté, la préfecture du Doubs demande au public « d’éviter toute pratique de ce type (activités nautiques) » pour éviter de générer du stress sur une faune déjà perturbée par les conditions climatiques.« L’attention du public doit être alertée sur le fait que, dans le même temps, toute pénétration dans l’eau sur ces secteurs est susceptible de générer un stress ou un dérangement très impactant pour les poissons.»

Un collectif réagit

Le collectif SOS Loue et rivières comtoises, a, à la suite de l’arrêté, fait part de son agacement en écrivant au préfet. Au téléphone, l’une des porte-paroles témoigne : « Pourquoi si tard ? Le Jura a interdit la pêche le 9 août et les activités nautiques le 16. Déjà dans ce cas, il était un peu trop tard. Mais pour le Doubs, c’est encore pire. Dans la Loue, les eaux ont atteint 21 voire 22 degrés, alors que le seuil létal est de 23 degrés.» Elle s’indigne d’un arrêté intervenu après coup.

Pour le collectif, il aurait été nécessaire d’interdire les activités nautiques, comme l’a fait le Jura. « Même la fédération de pêche avait posé les cannes à pêche avant, par responsabilité. C’est désolant », explique la porte-parole du collectif.

Contacté par téléphone, le président de la fédération de pêche du Doubs, Philippe Grosso indique avoir fait une demande au préfet pour interdire la pratique de la pêche sur les cours d’eaux de première catégorie le 10 août. « Avant cela, j’ai contacté toutes les sociétés de pêche du Doubs et je les ai sondés pour savoir ce qu’elles en pensaient. 99% étaient en faveur d’une interdiction.» Il précise qu’effectivement, « la plupart des pêcheurs avait déjà quitté le bord de la rivière depuis un moment.» Quant à une interdiction de la baignade, il s’étonne que les mesures ne soient pas les mêmes dans le Jura que dans le Doubs. « Nous en avions fait la demande également, mais cela n’a pas été retenu.» 

Outre les interdictions, ce qui l’inquiète par-dessus tout, c’est que l’état des rivières puisse être ainsi chaque été, désormais. « Ce sera l’un de nos prochains sujets de travail. Trouver des solutions et aussi se mettre d’accord avec nos voisins suisses, avec qui nous partageons le Doubs mais qui n’ont pris, pour l’instant, aucun arrêté », conclut le président de la fédération de pêche. 

Ceci vous intéressera aussi
« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Voitures neuves : quatrième mois de rebond en novembre

Les ventes de voitures neuves ont poursuivi leur léger rebond en novembre, pour le quatrième mois consécutif, et devraient s'approcher Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal