Des élus du pays de Montbéliard demandent des états généraux du nord Franche-Comté

Un symbole du pays de Montbéliard, le belvédère de Vandoncourt permet de voir loin, et notamment sur Belfort.
L’avenir du pôle métropolitain Nord Franche-Comté et de la coopération entre les collectivités de ce bassin de vie est de retour dans l’agenda politique. Le groupe Indépendants et solidaires de Pays de Montbéliard Agglomération est atterré par cette situation de blocage et réclament des états généraux de l’aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt.
Quel avenir politique pour le nord Franche-Comté ? | ©Le Trois
L’avenir du pôle métropolitain Nord Franche-Comté et de la coopération entre les collectivités de ce bassin de vie est de retour dans l’agenda politique. Le groupe Indépendants et solidaires de Pays de Montbéliard Agglomération est atterré par cette situation de blocage et réclament des états généraux de l’aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt.

« Depuis la création du [pôle métropolitain Nord Franche-Comté], aucun dossier qu’il s’agisse de la culture, du développement économique, de l’université, de la santé, de la gestion des déchets, de l’eau ou des transports n’a été traité à l’échelle métropolitaine du Nord Franche-Comté et de l’intérêt de ses 300 000 habitants », dénonce le groupe Indépendants et solidaires de Pays de Montbéliard Agglomération, dans un communiqué de presse. Les élus réagissent à la situation de blocage observée lors du dernier conseil syndical du pôle métropolitain (lire notre article).

Ils déplorent les désaccords voire l’inimitié entre Charles Demouge, président Les Républicains de Pays de Montbéliard Agglomération, et Damien Meslot, président Les Républicains du Grand Belfort. Ils regrettent l’incapacité à « concrétiser une vision ou un projet commun pour le territoire Nord Franche-Comté ».

« Apporter des solutions »

Les élus reprochent aussi à Charles Demouge de ne jamais réunir « les représentants de PMA pour leur expliquer sa position, ses projets et sa vision politique du territoire métropolitain ». De l’autre côté, ils se demandent ce que revêt la proposition de Damien Meslot « de créer une nouvelle structure(communauté urbaine ou nouveau département) sans savoir sur quels éléments ce rapprochement pourrait et devrait s’opérer ».

Le groupe politique demande l’organisation d’états généraux de l’aire urbaine « destinés à identifier les enjeux et les attentes des habitants ». « Ce temps de réflexion permettrait de mettre à plat les divergences politiques, de définir des priorités, d’instaurer une stratégie et de créer un vrai projet commun », estiment-ils. Et de conclure : « Les élus ne sont pas là pour créer de nouveaux problèmes mais bien pour apporter des solutions. »

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Malsaucy : 8 tonnes de poissons sains repêchés lors de la vidange

Un virus qui atteint les carpes Koï a nécessité, lors de la vidange du Malsaucy, un protocole spécifique pour l'éradiquer Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal