Départementales en Bourgogne-Franche-Comté: statu quo total

Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort, et candidat aux départementales 2021 dans le canton de Châtenois-les-Forges.

Aucun des départements de Bourgogne-Franche-Comté ne change de majorité : six restent à droite, deux restent à gauche.

(AFP)

Aucun des départements de Bourgogne-Franche-Comté ne change de majorité : six restent à droite, deux restent à gauche.

L’ensemble des majorités départementales sortantes ont été conservées dimanche en Bourgogne-Franche-Comté, les six départements de droite, comme les deux de gauche, gardant leur majorité à l’issue du second tour.
En Franche-Comté, le Doubs, le Jura et le Territoire de Belfort restent à droite et la Haute-Saône reste acquise à la gauche. Le RN ne remporte aucun canton.
Dans le Territoire de Belfort, la droite conserve le département en remportant six cantons sur neuf, soit un de plus qu’aux dernières élections. L’animateur national de la Gauche républicaine et socialiste (GRS), Bastien Faudot, a été réélu dans son canton.
Dans le Jura, la droite conserve la très grande majorité des 17 cantons, alors que le président sortant Clément Pernot (DVD) avait été réélu dès le premier tour dans son canton. La gauche remporte un seul canton et LREM deux.
La gauche garde la Haute-Saône, emmenée par l’ancien socialiste et président du conseil départemental sortant Yves Krattinger (DVG), à la tête du département depuis vingt ans. En revanche, le sénateur Alain Joyandet, ex-secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, a été battu dans son canton de Vesoul.
Dans le Doubs, la droite de la présidente sortante, Christine Bouquin (DVD), conserve la majorité des cantons du département.
En Bourgogne, la Côte d’Or et la Saône-et-Loire restent largement à droite.
Ses présidents respectifs sortants Alain Sauvadet (UDI) et André Accary (DVD) ont été même réélus dès le premier tour (avec 61,14% et près de 77% respectivement).
Dans l’Yonne aussi, la droite et le centre arrivent en tête dans la plupart des cantons, le président sortant Patrick Gendraud (LR) l’emportant largement dans le canton de Chablis avec 73,32%.
Enfin dans la Nièvre, la gauche conserve son fief historique, le vice-président socialiste du département, Fabien Bazin, devrait donc succéder à Alain Lassus, qui prend sa retraite.

Ceci vous intéressera aussi
Fléau pour les allergiques, l’ambroisie surveillée dans la région 

L’Atmo, association agréée de surveillance de la qualité de l'air, a démarré ce lundi 1er août une campagne de surveillance Lire l'article

Dans le secteur privé, le manque de reconnaissance des métiers de l’humain suscite l’exaspération

Dans les métiers de l’humain, tout le monde n’est pas traité à la même enseigne. Notamment dans le secteur du Lire l'article

Dedihcated, un outil pour soutenir la transformation numérique des PME

Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté et le pôle Véhicule du Futur lance à l’automne Dedihcated BFC, un outil pour soutenir l’innovation Lire l'article

Les 4 infos à retenir sur la natalité en Bourgogne Franche-Comté

L'INSEE a publié son bilan démographique pour 2021 dans la région. Au-delà de la crise sanitaire, le recul de la Lire l'article

Défilement vers le haut