Départementales en Bourgogne-Franche-Comté: statu quo total

Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort, et candidat aux départementales 2021 dans le canton de Châtenois-les-Forges.

Aucun des départements de Bourgogne-Franche-Comté ne change de majorité : six restent à droite, deux restent à gauche.

(AFP)

Aucun des départements de Bourgogne-Franche-Comté ne change de majorité : six restent à droite, deux restent à gauche.

L’ensemble des majorités départementales sortantes ont été conservées dimanche en Bourgogne-Franche-Comté, les six départements de droite, comme les deux de gauche, gardant leur majorité à l’issue du second tour.
En Franche-Comté, le Doubs, le Jura et le Territoire de Belfort restent à droite et la Haute-Saône reste acquise à la gauche. Le RN ne remporte aucun canton.
Dans le Territoire de Belfort, la droite conserve le département en remportant six cantons sur neuf, soit un de plus qu’aux dernières élections. L’animateur national de la Gauche républicaine et socialiste (GRS), Bastien Faudot, a été réélu dans son canton.
Dans le Jura, la droite conserve la très grande majorité des 17 cantons, alors que le président sortant Clément Pernot (DVD) avait été réélu dès le premier tour dans son canton. La gauche remporte un seul canton et LREM deux.
La gauche garde la Haute-Saône, emmenée par l’ancien socialiste et président du conseil départemental sortant Yves Krattinger (DVG), à la tête du département depuis vingt ans. En revanche, le sénateur Alain Joyandet, ex-secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, a été battu dans son canton de Vesoul.
Dans le Doubs, la droite de la présidente sortante, Christine Bouquin (DVD), conserve la majorité des cantons du département.
En Bourgogne, la Côte d’Or et la Saône-et-Loire restent largement à droite.
Ses présidents respectifs sortants Alain Sauvadet (UDI) et André Accary (DVD) ont été même réélus dès le premier tour (avec 61,14% et près de 77% respectivement).
Dans l’Yonne aussi, la droite et le centre arrivent en tête dans la plupart des cantons, le président sortant Patrick Gendraud (LR) l’emportant largement dans le canton de Chablis avec 73,32%.
Enfin dans la Nièvre, la gauche conserve son fief historique, le vice-président socialiste du département, Fabien Bazin, devrait donc succéder à Alain Lassus, qui prend sa retraite.

Ceci vous intéressera aussi
« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Voitures neuves : quatrième mois de rebond en novembre

Les ventes de voitures neuves ont poursuivi leur léger rebond en novembre, pour le quatrième mois consécutif, et devraient s'approcher Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal