Déconfinement : 7 conseils de Véloxygène 90 à Damien Meslot pour favoriser le vélo

Véloxygène 90 a envoyé 7 recommandations à Damien Meslot, maire de Belfort, pour encourager la pratique du vélo pendant le déconfinement.

Veloxygène 90, une association qui défend ceux qui se déplacent à vélo, a écrit au maire de Belfort, Damien Meslot. Elle l’invite à profiter du déconfinement et du respect des règles de distanciation pour encourager la pratique du vélo. Et redéfinir sa place dans la ville. L’association a soumis 7 propositions.

Véloxygène 90, une association qui défend ceux qui se déplacent à vélo, a écrit au maire de Belfort, Damien Meslot. Elle l’invite à profiter du déconfinement et du respect des règles de distanciation pour encourager la pratique du vélo. Et redéfinir sa place dans la ville. L’association a soumis 7 propositions.

« La sortie de crise est une opportunité majeure et unique pour envoyer un signal très fort en faveur des déplacements non motorisés », estime l’association Véloxygène 90, dans un courrier adressé le 7 mai au maire de Belfort, Damien Meslot. Ce courrier nous a été transmis par la présidente de l’association, Michèle Greif. Cette dernière indique qu’un mail a été envoyé aux autres communes du département pour les alerter sur ce sujet.

Favoriser le report vers le vélo

« Les nouvelles contraintes de distanciation, de remise en forme physique, de soutien aux commerces et des producteurs locaux, penchent toutes en faveur de la marche et du vélo », poursuit le courrier, qui n’oublie pas de rappeler le bon classement de la cité du Lion dans le palmarès des villes cyclables. Un bon classement dont s’était enorgueilli la Ville. Mais un bon classement qui n’est pas sans paradoxes.

Le déconfinement est l’occasion, pour l’association de « redéfinir la place de la voiture en ville et mettre en place de bonnes habitudes, sans attendre, avant que les anciennes habitudes ne reprennent le dessus ». Le gouvernement semble avoir cerné cet enjeu. Il a débloqué 20 millions d’euros pour développer la pratique du vélo, « afin d’éviter notamment un report massif des transports en commun sur la voiture », indique de son côté la fédération des usagers de la bicyclette. Des financements sont envisagés, notamment pour des travaux de stationnements temporaires et des aides vont être allouées pour faire réparer son vélo. Un forfait de 50 euros peut-être sollicité.

« C’est ici que vous avez un rôle à jouer »

« C’est maintenant que nous inventons le monde d’après, insiste Michèle Greif dans le courrier. La marche et le vélo ont aussi un rôle important à jouer pour la sobriété carbone et la résilience aux futures crises. » Elle loue le faible coût d’utilisation d’un vélo et le fait qu’il favorise les commerces et les producteurs locaux. « Le partage de l’espace et le respect des autres usagers qu’il implique rendent la ville plus conviviale pour les habitants et pour les touristes », estime-t-elle également. Pour se faire, il faut que l’on puisse se déplacer en sécurité. « C’est ici que vous avez un rôle à jouer », interpelle-t-elle, avant de lister les sept propositions (lire ci-dessous) pour le déconfinement.

Ces propositions visent particulièrement à « apaiser les rues » et à faciliter la circulation des vélos, en installant des voies cyclables, des tourne-à-droite, des doubles-sens cyclables et en limitant parfois la vitesse des voitures.

> Liste des réparateurs affiliés dans le Territoire de Belfort : http://veloxygene90.free.fr/index.php/pour-les-particuliers/

PUBLICITÉ

Défilement vers le haut