David Pan : « Nous avons besoin de ré-acculturer à l’industrie »

David Pan est directeur d’Idéis, dans le pays de Montbéliard. Il partage sa vision singulière des défis de l’industrie, notamment en termes de recrutement et d’image à véhiculer. Entretien.

1/3.- Rendez-vous en Territoire d’industrie*. David Pan est directeur d’Idéis, dans le pays de Montbéliard. Il partage sa vision singulière des défis de l’industrie, notamment en termes de recrutement et d’image à véhiculer. Entretien.

Vous militez pour une nouvelle culture du recrutement et de la formation dans l’industrie. Quelle est-elle ?

C’est une culture de partenariat et de coopération, afin de sortir d’un pessimisme ambiant qui consiste à dire – même si c’est parfois la réalité – que les recrutements sont difficiles et que les compétences sont difficiles à trouver. Il faut sortir de cette logique de sous-traitance qui consiste à divulguer une offre et à proposer des candidats. Au contraire, il faut ré-impliquer l’ensemble des composantes d’un recrutement : l’entreprise, les bénéficiaires, les centres de formation, l’accompagnant. Il faut rechercher plus d’efficacité et plus de compréhension des difficultés de l’autres.

On évoque, en termes d’emplois, un fossé grandissant entre l’offre et la demande. Quel est votre regard ? Comment le limiter pour répondre aux attentes des uns et aux besoins des autres ?

La digitalisation de la société et des entreprises creuse cet écart. Les métiers d’aujourd’hui ne seront pas forcément les métiers de demain. Les modalités pour réduire ces écarts sont multiples. La formation est un moyen de préparer les compétences manquantes quand l’entreprise est dans une niche d’activité. Mais nous pouvons aussi faire appel aux compétences des acteurs de l’insertion par l’activité économique. Ils proposent à des candidats en difficulté dans le territoire de pouvoir s’acculturer à l’emploi et à la pratique professionnelle. On peut aussi développer le tutorat en entreprise. Il est incontournable pour fidéliser, attirer, former et mettre à niveau entre le besoin de l’entreprise et la capacité du candidat.

Les missions d’Idéis

  • Regroupe la maison de l’Emploi et l’espace Jeunes Mission Locale du pays de Montbéliard
  • Accompagne les mutations économiques et les emplois du territoire
  • Propose un appui au grand public, aux entreprises, aux partenaires de l’emploi / formation / insertion, et aux acteurs économiques

Nous connaissons le nord Franche-Comté pour être un territoire d’industrie. Mais c’est aussi un territoire en mutation…

C’était un territoire industriel aux polarités importantes – sur l’automobile et l’énergie principalement – mais qui connaît des mutations dans la gestion de marché, à l’échelle nationale et internationale. Les modèles industriels sont en train d’évoluer et les métiers sont fortement impactés. Aujourd’hui, nous avons besoin de ré-acculturer à l’industrie. Il faut interpeller de nouveau les jeunes et les moins jeunes sur le fait que l’industrie propose de beaux parcours, de beaux métiers et même de belles rémunérations parfois. Il faut sortir de cette période, que l’on a connue avec la crise économique, où l’on disait au public et au candidat que l’industrie était finie. L’industrie n’est pas finie, elle a de l’avenir devant elle. Elle a des marges d’innovation importante, de collaboration et de beaux produits à fabriquer. Surtout, elle est extrêmement dynamique dans le nord Franche-Comté.

« L’industrie n’est pas finie, elle a de l’avenir devant elle. Elle a des marges d’innovation importante, de collaboration et de beaux produits à fabriquer. Surtout, elle est extrêmement dynamique dans le nord Franche-Comté. »
David Pan
Directeur d'Idéis

Qu’attendent les jeunes aujourd’hui du travail ?

Le rapport au travail est en train de changer profondément. Il change notamment dans la place qu’est accordée au travail dans la vie d’un jeune aujourd’hui. Ils sont attentifs aux salaires, bien sûr, mais aussi à l’expérience et à la possibilité de monter des projets quand on est salarié. Ils cherchent l’expérience positive, la collaboration, le sens et ils sont attentifs au cadre de vie, dans lequel ils peuvent avoir des activités extra-professionnelles.

En qualité de professionnel de l’insertion et du recrutement en lien avec les entreprises, quel serait le message que vous pourriez leur adresser ?

Il faut dire aux entreprises, d’abord, que nous sommes à leurs côtés. L’objectif d’un territoire est de se développer avec ses entreprises, avec l’industrie dans le nord Franche-Comté. C’est un moteur, une activité prépondérante pour le territoire. Je leur dirais de venir avec nous s’impliquer au quotidien dans les programmes de formation, dans les programme d’accompagnement, dans le partage à travers les dispositifs de parrainage ou de témoignage pour donner envie. Il faut que l’on sorte de l’image collective d’une industrie exclusivement tournée vers la production, avec des emplois précaires.

  • *Le pôle métropolitain Nord-Franche-Comté a organisé, vendredi 13 septembre, Rendez-vous en territoire d’industrie, dont l’objectif était de rassembler industriels et institutions publiques et para-publiques autour de thématiques comme le recrutement ou l’innovation. Nous proposons une série de trois interviews issues de ces échanges.

Ceci vous intéressera aussi
Le groupe Alliance Immobilier : trois agences, cinq métiers [publi-clip]

PUBLI-clip Le groupe Alliance Immobilier : trois agences, cinq métiers https://youtu.be/eYMDZ93uIWc

Montbéliard : 52 résidents positifs à la covid-19 à l’Ehpad Maison Joly

Maison Joly, sur le site du Mittan à Montbéliard, fait face à un foyer infectieux majeur ; 52 résidents sur 80 Lire l'article

[Confinement] Les bons plans des conquérantes pour soutenir les producteurs et commerces locaux #2

Jamais elles ne nous abandonnent ! Pendant le confinement, Cécile et Lucie dévoilent une nouvelle fois leur solidarité envers ces Lire l'article

Montbéliard : un centre de dépistage covid-19 au temple Saint-Georges
Centre de dépistage covid-19 au temple saint)-georges de Montbéliard.

Un centre de dépistage covid-19 a été installé au temple Saint-Georges, à Montbéliard. | ©Ville de Montbéliard Les laboratoires BioAllan Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut