Danjoutin : un homme armé tué par les gendarmes après une course poursuite

Un homme armé qui avait pointé son arme en direction des gendarmes a été tué par les militaires mercredi matin dans le centre-ville de Danjoutin à l’issue d’une course-poursuite, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

(AFP)

Un homme armé qui aurait tiré sur les gendarmes a été tué par les militaires mercredi matin dans le centre-ville de Danjoutin à l’issue d’une course-poursuite, a-t-on appris auprès de la gendarmerie et du parquet de Belfort. mis à jour le 13 octobre à 17h41

Lors de cette course-poursuite, l’homme, âgé de 37 ans, a percuté deux véhicules de gendarmerie en forçant des barrages, sans faire de blessé, a précisé la gendarmerie, confirmant une information de L’Est Républicain. Mais une fois bloqué par les gendarmes contre un trottoir à Danjoutin, il « aurait alors ouvert le feu en direction des militaires, qui ont répliqué », a indiqué Éric Plantier, le procureur de Belfort. « L’individu a été mortellement touché et est décédé sur place », a poursuivi M. Plantier, précisant que les militaires ont a priori tiré à six reprises sur le fuyard. « Les constatations techniques et balistiques permettront de confirmer le nombre de coups de feu tirés par les militaires », a-t-il spécifié.

« Comme le veut la pratique en pareilles circonstances deux militaires sont placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte du chef de violence volontaire avec arme ayant entraîné la mort », a précisé le procureur auprès de l’AFP. La mère de la victime avait « appelé la gendarmerie en indiquant que son fils voulait mettre fin à ses jours », a par ailleurs indiqué la gendarmerie à l’AFP.

Mercredi vers 10 h 20, le trentenaire était venu faire crisser ses pneus devant la gendarmerie de Beaucourt et avait exhibé une arme devant un gendarme avant de « repartir en trombe », déclenchant la course-poursuite, selon la gendarmerie. L’homme était connu de la gendarmerie pour des affaires de stupéfiants. L’enquête a été confiée en cosaisine à la section de recherche de Besançon et à l’inspection générale de la gendarmerie nationale.

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : les salariés d’Alstom réclament plus d’augmentation

Entre 150 et 200 personnes ont bloqué l’entrée du site Alstom, à Belfort, au Trois-Chênes, ce mardi matin. Elles manifestent Lire l’article

Ces associations inquiètes de perdre des jeunes retraités 

Plusieurs associations du nord Franche-Comté sont inquiètes du projet de réforme qui propose de faire passer de 62 à 64 Lire l’article

Le fonds Vert doit aider les collectivités à financer leurs transitions

L’État a lancé le fonds Vert, pour accélérer la transition écologique et énergétique et soutenir les collectivités territoriales dans leurs Lire l’article

Jura : une mère et son bébé blessés à l’arme blanche, le suspect en soins psychiatriques

L'homme soupçonné d'avoir poignardé dans le Jura une mère et son bébé de deux mois a été placé en soins Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal