Fimu : l’appel à candidature est lancé pour l’édition 2021

Festival international de musiques universitaires à Belfort (Fimu).

La 34e édition du festival international de musique universitaire (Fimu) est programmée du 20 au 24 mai. Le visuel de la prochaine édition vient d’être dévoilée. Et Flavia Coehlo reste la marraine, alors que l’édition 2020 a été annulée.

La 34e édition du festival international de musique universitaire (Fimu) est programmée du 20 au 24 mai. Le visuel de la prochaine édition vient d’être dévoilée. Et Flavia Coehlo reste la marraine, alors que l’édition 2020 a été annulée.

C’est avec une forme d’espoir que l’on lance la 34e édition du festival international de musique universitaire. Un cru qui aurait dû se tenir au printemps 2020, mais qui a été annulé à cause de la pandémie de la covid-19. Cette 34e édition se déroulera du 20 au 24 mai. Et les candidatures pour les musiciens sont ouvertes jusqu’au 15 novembre. « Lors du report du festival en 2020, précisent toutefois les organisateurs, la Ville de Belfort s’est engagée à ce que les groupes sélectionnés cette édition puissent se produire en 2021. Plus de 2/3 d’entre eux ont d’ores et déjà̀ confirmé leur présence. En 2020 il s’agissait de plus de 1300 candidatures issues de 87 pays différents. »

Samba !

De fait, une trentaine de groupes seront sélectionnés à l’issue de cet appel à candidature. Le festival a « souhaité garder le rythme des appels à candidature et pouvoir continuer de mettre en avant des jeunes talents et entretenir ses liens avec les instituts français, les conservatoires et les universités dans le monde ». Le jury de sélection sera mis en place au mois de décembre. Comme chaque année, les candidats peuvent s’inscrire dans l’une des quatre catégories : musique classique, jazz & musiques improvisées, musiques du monde, musiques actuelles.

La thématique Brésil et Amérique latine est conservée en 2021, avec comme marraine Flavia Coehlo, qui sera présente au printemps à Belfort. « Cette année, l’une des nouveautés sera l’association du FIMU avec le label Franc-comtois Archi Records », indiquent les organisateurs. « En 2019 la création d’une compilation avait été́ un franc succès. Grâce au label obtenu cette année, la compilation sera diffusée en CD dans tous les bacs de la grande région, en vinyle édition limitée et sur tous les réseaux de streaming musical (Deezer, Spotify…) », se réjouit l’organisation.

Ceci vous intéressera aussi
General Electric : 300 suppressions de postes chez Steam Power en France, dont 240 à Belfort
GE - 300 suppressions de poste dans la branche steam/charbon

General Electric prévoit la suppression de 300 postes en France dans son entité steam/charbon, apprend-t-on de sources concordantes. Belfort serait Lire l'article

General Electric : « Je suis sidéré », déclare Damien Meslot

Damien Meslot, maire de Belfort. | ©Le Trois – archives La France va être encore sérieusement touchée par un plan de Lire l'article

General Electric : « Cette mascarade a assez duré », déclare Cédric Perrin
Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, a déposé une proposition de loi, approuvée au Sénat, pour avoir deux procurations au second tour des élections législatives de 2020, le 28 juin.

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort. | ©Le Trois – archives General Electric prévoit un nouveau plan social d’envergure en France, Lire l'article

General Electric : « Nationaliser pour mettre fin au carnage », affirme Belfort en Grand
Les élus d'opposition au conseil municipal de Belfort, de Belfort en Grand.

Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Bastien Faudot, de Belfort en Grand. | ©Le Trois x 3 Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut