Covid-19 : fermeture de tous les lieux publics

Les lieux publics sont dorénavant fermés ! C’est l’annonce faite par le Premier ministre, Edouard Philippe, ce samedi soir. Cela concerne les lieux publics non indispensables à la vie du pays.

Les lieux publics sont dorénavant fermés ! C’est l’annonce faite par le Premier ministre, Edouard Philippe, ce samedi soir. Cela concerne les lieux publics non indispensables à la vie du pays.

L’arrêté du Premier ministre, pris ce samedi 14 mars, entraîne la fermeture de tous les lieux publics non indispensables à la vie du pays, comme les cafés, les restaurants, les cinémas. L’objectif de est freiner la propagation de la pandémie du coronavirus Covid-19. L’article 1 de cet arrêté précise : « Afin de ralentir la propagation du virus covid-19, les établissements relevant des catégories mentionnées à l’article GN1 de l’arrêté du 25 juin 1980 susvisé figurant ci-après ne peuvent plus accueillir du public jusqu’au 15 avril 2020 :

– au titre de la catégorie L : Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple
– au titre de la catégorie M : Centres commerciaux ;
– au titre de la catégorie N : Restaurants et débits de boissons ;
– au titre de la catégorie P : Salles de danse et salles de jeux ;
– au titre de la catégorie S : Bibliothèques, centres de documentation ;
– au titre de la catégorie T : Salles d’expositions ;
– au titre de la catégorie X : Etablissements sportifs couverts ;
– au titre de la catégorie Y : Musées. » 

Font exception : pharmacies, commerces alimentaires, stations-services, banques et bureaux de tabac. Cet arrêté est pris jusqu’au 15 avril. S’il va plus loin que les arrêtés du Doubs et du Territoire de Belfort concernant les lieux ouverts, il maintient une jauge de 100 personnes pour les rassemblements de personnes en milieu clos ou ouvert. Les arrêtés de vendredi soir des préfectures du Doubs et du Territoire de Belfort limitent cette jauge à 50 personnes.

L’arrêté du Premier ministre interdit également « aux navires de croisière et aux navires à passagers transportant plus de 100 passagers de faire escale en Corse, et de faire escale ou de mouiller dans les eaux intérieures et les eaux territoriales des départements et régions d’outre-mer, ainsi que de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, et Wallis-et-Futuna, sauf dérogation accordée par le représentant de l’Etat compétent pour ces mêmes collectivités. »

Stock national de masques

« Des boîtes de masques de protection issues du stock national peuvent être distribuées gratuitement, précise l’arrêté, par les pharmacies d’officines mentionnées à l’article L. 5125-8 du code de la santé publique aux professionnels de santé suivants, en fonction des priorités définies au niveau national pour faire face à la crise sanitaire et des stocks disponibles : médecins généralistes et médecins spécialistes ; chirurgiens-dentistes ; infirmiers ; masseurs kinésithérapeutes ; sages-femmes ; pharmaciens. »  La distribution est assurée sur présentation de tout document justifiant de l’une de ces qualités, notamment la carte de professionnel de santé.

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les Lire l'article

L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut