Covid-19 : des indicateurs sur la mauvaise pente en Bourgogne-Franche-Comté

Les indicateurs de l'épidémie de covid-19 sont mal orientés dans la région Bourgogne-Franche-Comté.

Plusieurs indicateurs du suivi de l’épidémie du covid-19 sont mal orientés en Bourgogne-Franche-Comté, comme dans le reste du pays. La région repasse en orange concernant le nombre de personnes contaminées par chaque malade, le fameux « R effectif ».

Plusieurs indicateurs du suivi de l’épidémie du covid-19 sont mal orientés en Bourgogne-Franche-Comté, comme dans le reste du pays. La région repasse en orange concernant le nombre de personnes contaminées par chaque malade, le fameux « R effectif ».

« Indicateurs hospitaliers, résultats des dépistages, suivi des situations collectives : plusieurs signaux doivent inciter à se remobiliser pour éviter une reprise épidémique », indique l’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté dans son bulletin hebdomadaire. Les hôpitaux de la région prennent en charge 80 patients pour des formes graves du nouveau coronavirus, dont 7 personnes en réanimation. Il y avait 86 hospitalisées la semaine dernière et 6 en réanimation. « La moyenne des entrées à l’hôpital s’établit à 2 par jour ces trois derniers jours ; à 1 entrée tous les 2 ou 3 jours en réanimation », détaille également le communiqué. Depuis le début de l’épidémie, 1 061 personnes sont mortes du covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté en milieu hospitalier et  653 en établissement médico-social.

Sur les sept derniers jours, plus de 14 000 résultats de tests ont été enregistrés (100 000 depuis le 11 mai) : 85 étaient positifs. « Ce chiffre est orienté à la hausse (68 cas positifs recensés au cours de la précédente période de 7 jours) », remarque l’ARS.

Réactiver les gestes de prévention

Cela indique qu’il faut « réactiver une nécessaire vigilance individuelle et collective », invite l’agence régionale de santé. Depuis le déconfinement, 340 signalements de situations en collectivités ont été notifiées ; 25 sont en cours d’investigation et de traitement. « Ces signalements, qui émanaient jusqu’alors majoritairement d’établissements sanitaires ou médico-sociaux, relève l’ARS, ont tendance à se diversifier pour toucher en particulier le milieu familial. » L’ARS invite à conserver les réflexes de prévention lors de retrouvailles en famille ou entre amis. Le « R effectif » de la région est de 1,21 (au 14 juillet), contre 1,18 à l’échelle nationale. La région repasse en orange pour cet indicateur (cartes ci-dessus). Le taux d’incidence, c’est-à-dire le taux de tests RT-PCR positifs pour 100 000 habitants est de à 0,9 % en Haute-Saône, 2,1 % dans le Territoire de Belfort et de 5,2 % dans le Doubs, le plus élevé de la région. Il est de 5,73 % en France. Le niveau orange se situe à 10 %

Les indicateurs ne vont pas dans la bonne direction. Mais ils sont encore faibles. « Il est donc temps pour chacun de se remobiliser et de réactiver ses réflexes de prévention », insiste l’ARS : se laver souvent les mains ; rester à distance les uns des autres ; éviter de se toucher. L’agence invite également à se faire dépister rapidement si quelqu’un présente des symptômes, même bénins, afin de « briser rapidement les chaînes de contamination ». Il faut aussi être vigilant avec les personnes les plus fragiles, personnes âgées ou les personnes ayant une maladie chronique fragilisant leur système immunitaire. L’agence invite enfin à porter un masque grand public dès que les distances ne peuvent pas être respectées et particulièrement dans un espace clos.

Ceci vous intéressera aussi
« J’veux du local », des plateformes de consommation locale
J'veux du local est un réseau de plateformes pour consommer local.

J'veux du local est un réseau de plateformes pour consommer local. | ©Capture d'écran. Le 30 juin, le conseil régional Lire l'article

Le moustique-tigre sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté
Le moustique-tigre sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté n’échappe pas à l’expansion du moustique-tigre désormais présent dans trois départements de la région : en Saône-et-Loire, en Lire l'article

Recul de l’emploi et de l’intérim au premier trimestre
Au premier semestre 2020, on observe un recul de l'emploi et particulièrement de l'intérim en Bourgogne-Franche-Comté.

Même si les données s’arrêtent au 31 mars, les chiffres de l’emploi du premier trimestre témoignent déjà d’un recul de Lire l'article

Covid-19 : le rebond épidémique se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté
Selon l’agence régionale de santé, le rebond épidémique de la covid-19 se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté, pour la troisième semaine consécutive.

plus de 18000 tests ont été effectués cette semaine en Bourgogne-Franche-Comté | ©CD 25 – Facebook Selon l’agence régionale de santé, le Lire l'article

Défilement vers le haut