Covid 19: avec 200 patients hospitalisés, le préfet et la responsable de l’ARS appellent à la vigilance

Les recommandations pour éviter la propagation du virus pendant les fêtes (notamment).

A la veille de Noël, Jean-Marie Girier, préfet du Territoire de Belfort et Agnès Hochart, déléguée territoriale de l’ARS Nord Franche-Comté rappellent la « nécessité de respecter les règles simples de gestes barrières et de distanciation physique » et en appellent à  « la responsabilité de chacun pour garantir la préservation de nos capacités hospitalières et éviter ainsi une rupture de la continuité des soins »

A la veille de Noël, Jean-Marie Girier, préfet du Territoire de Belfort et Agnès Hochart, déléguée territoriale de l’ARS Nord Franche-Comté rappellent la « nécessité de respecter les règles simples de gestes barrières et de distanciation physique » et en appellent à  « la responsabilité de chacun pour garantir la préservation de nos capacités hospitalières et éviter ainsi une rupture de la continuité des soins ».

Le préfet du Territoire de Belfort et la déléguée territoriale de l’ARS (agence régionale de santé) ont publié ce mercredi soir un communiqué commun dans lequel ils appellent à la vigilance face à l’épidémie de covid
« A l’approche des fêtes de fin d’année, comme en tout temps, la vigilance de chacun et l’application stricte des gestes barrières reste absolument nécessaires pour lutter efficacement contre la covid-19 et prévenir une nouvelle accélération de la circulation du virus en début d’année 2021 », indique ce communiqué.
« Le virus circule toujours très activement dans le Territoire de Belfort et les capacités d’accueil de l’Hôpital Nord Franche-Comté (HNFC) arrivent à saturation. Les indicateurs de circulation virale restent très préoccupants dans le Nord Franche-Comté avec un taux d’incidence bien plus élevé qu’au niveau national (plus du double) et régional : 295 cas pour 100 000 habitants dans le nord Franche-Comté contre 139 en France et 238 en région.
Un taux qui s’établit, depuis désormais plusieurs mois, bien au-dessus du seuil d’alerte de 50 /100 000 habitants et ce malgré les mesures de confinement et de couvre-feu mises en place.
Près de 200 patients sont actuellement hospitalisés à l’HNFC pour une forme grave de la covid dont 25 en réanimation.
160 personnes sont décédées à l’hôpital depuis octobre dernier (200 décès étaient recensés à l’HNFC lors de la première vague).
Chaque jour l’Hôpital Nord Franche-Comté accueille de nouveaux patients atteints de la covid 19. Cet afflux de patients couplé à l’activité habituelle des urgences entraînent aujourd’hui une saturation des capacités d’accueil de l’établissement hospitalier qui doit, avec un personnel particulièrement éprouvé ces dernières semaines par la charge de travail, constamment procéder à des réorganisations de services pour accueillir les nouveaux malades ».

Protéger les plus fragiles

« Cette situation extrêmement critique doit inviter chacun d’entre nous à redoubler de vigilance pour se préserver et préserver les autres du virus, » poursuit ce communiqué.
« Pour freiner la propagation du virus, se protéger et protéger les autres, les gestes barrière restent les actions les plus efficaces. Cette vigilance doit s’appliquer en tout temps – à l’approche des fêtes, pendant les fêtes et après – en tout lieu, et avec tout le monde, même en famille ou entre amis.
Les fêtes de fin d’année sont pour beaucoup l’occasion de se retrouver en famille entre générations. Chacun doit être vigilant pour protéger les plus fragiles.
Il est recommandé lors de ces rassemblements familiaux de :

  • limiter le nombre de personnes réunies : pas plus de 6 adultes à table
  •  garder de bonne distance entre les convives
  •  ne pas partager ses couverts et verres
  •  aérer les pièces le plus souvent possible
  •  garder son masque, surtout en présence de personnes vulnérables
  •  se lever les mains régulièrement et/ou d’utiliser du gel hydroalcoolique
  •  désinfecter régulièrement toutes les surfaces, poignées de porte et sanitaires

Un test négatif n'exonère pas des gestes-barrière

« Comme l’a imagé le ministre des Solidarités et de la Santé, le test ne doit pas être considéré comme un « totem d’immunité », qui justifierait un relâchement de la vigilance et un moindre respect des gestes barrières. La pratique d’un test doit s’accompagner de comportements adaptés quel qu’en soit le résultat.
En cas de résultat positif : la personne testée et les contacts à risque doivent impérativement respecter une période d’isolement strict, même pendant les fêtes, d’au moins sept jours et jusqu’à 48 heures après la fin des symptômes.
En cas de résultat négatif : la personne testée doit, comme toute personne, impérativement continuer d’appliquer les gestes barrières.

Si les visites des proches dans les EHPAD demeurent autorisées malgré le contexte épidémique, celles- ci s’effectuent dans des conditions très encadrées et sur rendez-vous uniquement.
Il est rappelé aux proches des résidents la nécessité de prendre toutes les précautions nécessaires lors des visites pour éviter la transmission du virus au sein de l’établissement. Il leur est notamment fortement recommandé de réaliser un test de dépistage préalable (par test RTPCR
72 heures avant la visite ou par test antigénique en pharmacie dans la journée en cas d’impossibilité de test RT-PCR). Un test négatif n’exonère toutefois pas d’un strict respect des autres mesures de prévention (port du masque chirurgical, respect des distances physiques et des gestes barrières pendant toute la durée de la visite).
Se faire tester, même en cas de faibles symptômes Si vous pensez avoir été contaminé ou si vous présentez de légers symptômes (maux de gorge
et/ou de tête, fièvre) il est fortement recommandé de se faire tester.
Dans le Territoire de Belfort, 56 professionnels de santé (infirmiers diplômés d’État libéraux, des pharmaciens ou des médecins) sont mobilisés durant les fêtes pour assurer ces dépistages gratuitement et rapidement.
La carte des sites de dépistage est accessible via le lien suivant :  »http://bit.ly/TestsCovid90  »

Source: communiqué de presse de la préfecture et de l’ARS – Les intertitres sont de la rédaction)

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les Lire l'article

L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut