Coronavirus: spectacle surprise à Besançon pour « réveiller les vivants »

Coronavirus: spectacle surprise à Besançon pour "réveiller les vivants"

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel |

(AFP)

Près de 200 acteurs ont donné mardi soir un spectacle surprise dans les rues de Besançon pour « enterrer les morts » et « réveiller les vivants », plusieurs mois après le début de l’épidémie de coronavirus, a constaté une journaliste de l’AFP.

Sur des notes de Vivaldi, porté par quatre silhouettes vêtues de noir et munies de masques de protection sombres, un cercueil s’est avancé doucement au centre de la place de la Révolution, dans le centre de la capitale franc-comtoise, devant des passants intrigués. Des dizaines d’autres acteurs, également vêtus et masqués de noir, se sont rassemblés autour du cercueil en respectant la distanciation physique, la matérialisant d’un cercle de farine blanche, symbole de l’isolement généré par le confinement.

Des acteurs brandissant des drapeaux portant les inscriptions « Enterrer les morts » et « Réveiller les vivants » – allusion aux paroles « Enterrer les mots et réparer les vivants » dans la pièce « Platonov » (1923), du Russe Anton Tchekhov – ont ensuite couru sur la place, avant une séquence de danse.

"Acte poétique"

« On enterre ce qu’on vient de traverser », explique Stéphanie Ruffier, une enseignante de théâtre qui a participé à la représentation. Selon elle, ce happening est né de « l’envie » ressentie par des acteurs et des actrices du monde du spectacle vivant, durement touché par les restrictions liées à la pandémie de coronavirus.

Certains voulaient « pleurer leurs morts », d’autres « vivre un rituel du nouveau monde », poursuit la jeune femme, mais tous se sont retrouvés pour « poser un acte poétique » dans l’espace public, a-t-elle estimé. Une centaine de personnes, visiblement ravies, ont profité de la performance, alors qu’une patrouille de police leur demandait dans le calme d’essayer de respecter les distances de sécurité.

Ceci vous intéressera aussi
Doubs : 5 membres de la famille de la jeune Bosniaque tondue expulsés vers Sarajevo
Les parents de la jeune Bosniaque tondue ont été expulsés.

Condamnés hier vendredi en première instance, les parents de la jeune femme ont été expulsés ce samedi matin. Les parents Lire l'article

Relaxe disciplinaire confirmée en appel pour l’avocat de Jonathann Daval
Me Randall Schwerdorffer

Me Randall Schwerdorffer était accusé de violation du secret professionnel. Me Randall Schwerdorffer| © photo profil Facebook (AFP) Me Randall Lire l'article

Besançon: un automobiliste condamné pour avoir délibérément percuté la terrasse d’un bar
Justice

Un automobiliste de 46 ans qui avait percuté la terrasse d'un bar en septembre à Besançon, sans faire de blessé, Lire l'article

Besançon : manifestation contre la « marchandisation » de la santé
Les manifestatnts réclamaient des moyens pour l'hôpital.

Les manifestants ont réclamé plus de moyens pour l'hôpital public. Les manifestants ont réclamé plus de moyens pour l'hôpital public. Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut