Corinne Coudereau porte plainte conte X au sujet de La Rosemontoise et de la Villa des Sapins

Corinne Coudereau, lors du lancement de sa campagne pour les municipales, en octobre 2019.

La maire de Valdoie vient d’adresser deux courriers au procureur de la République pour déposer plainte sur ce qu’elle dénonce comme « tant des manquements à la maison de retraite et à la maison d’accueil pour adolescents de sa commune ». Elle invite les familles à s’y associer.

Corinne Coudereau, battue par Marie-France Cefis lors du 1er tour des municipales, assume encore la fonction de maire de Valdoie. C’est à ce titre qu’elle a envoyé deux courriers au procureur de la République pour porter plainte contre X au sujet de la situation à l’Ehpad de la Rosemontoise et à la Villa des Sapins.

Dans un mail adressée aux rédactions, Corinne Coudereau indique : « Suite aux graves manquements constatés à l’Ehpad de la Rosemontoise et à la MECS de la Villa des Sapins, j’ai décidé en ma qualité de maire, de porter plainte contre x au nom de la commune de Valdoie pour homicides involontaires, mise en danger de la vie d’autrui et non-assistance à personne en danger. »

Elle précise ainsi sa démarche : « Ces 2 établissements font parties intégrantes de la vie de notre commune et il est indispensable que, par respect pour les résidents, leurs familles et l’ensemble des personnels toute la lumière soit faite sur leur fonctionnement et sur leur gestion de la crise sanitaire que nous vivons. Il faut que les responsabilités de l’ARS, du conseil départemental et de l’association Servir soient établies chacun dans leurs compétences. Les dysfonctionnements doivent être sanctionnés et surtout il faut que toutes les leçons soient tirées afin de proposer un avenir meilleur aux résidents et aux personnels de ces établissements. »

Invitation aux familles à porter plainte également

Corinne Coudereau va plus loin et « invite toutes les familles des résidents atteints du covid 19 sous forme grave et n’ayant pas été hospitalisés à se regrouper et à engager eux aussi une action en justice. En engageant cette action, je m’assure que les magistrats qui régissent notre pays soient informés et qu’ils puissent ainsi, je l’espère, apporter des réponses à toutes nos interrogations ».

Dans son courrier au procureur sur la Rosemontoise, elle affirme que « depuis plusieurs mois, les conditions d’accueil et de séjour des résidents, de l’Ehpad de la Rosemontoise avenue Oscar Ehret à Valdoie (90300), ne correspondent en rien aux normes sanitaires et d’encadrement prévues par la loi. Ces graves manquements ont aboutis au décès de plus de 30 résidents en moins de 2 mois. Les personnels ont dû effectuer leur travail sans bénéficier des protections pourtant obligatoires. Il en résultera de nombreux cas de contamination et le décès d’une aide­ soignante et de l’époux d’une employée elle-même contaminée sur son lieu de travail. Cette dramatique situation s’est déroulée pendant de nombreuses semaines, sans aucune réaction appropriée des autorités de tutelles, I’ Ars et le conseil départemental. »

Concernant la maison d’accueil de la Villa des Sapins, elle indique au procureur que « depuis plusieurs mois, les conditions d’accueil et de séjours des enfants confiés à la Mecs de la Villa des Sapins, rue de Turenne à Valdoie {90300), ne correspondent en rien aux normes sanitaires et d’encadrement prévues par la loi. La crise sanitaire liée au Coronavirus a encore amplifié ces graves manquements qui après des semaines de brimades ont aboutis au décès de Monsieur Laurent JOST, veilleur de nuit de l’établissement. Les personnels dénoncent depuis des mois une situation de terreur créée par les adolescents sans que la Direction et les organismes de tutelles ne réagissent ».

 

Ci-dessous, les deux courriers de Corinne Coudereau au procureur de la République du Territoire de Belfort.

Défilement vers le haut